Maroc : la BAD signe un accord de participation aux risques avec la Banque centrale populaire pour stimuler le commerce intra-africain

14/07/2017
Share |

Le Conseil d'administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, ce vendredi 14 juillet 2017, un Accord de participation aux risques (APR) d’un montant de 50 millions de dollars EU, au profit de la Banque centrale populaire (BCP) du Maroc. Ce programme de partage de risques (50/50), en mesure de couvrir un portefeuille de transactions à concurrence de 100 millions de dollars EU, vient donc en soutien des quelque 700 millions de dollars EU (valeur cumulative) d’opérations commerciales intra-africaines qui devraient être comptabilisées en 3 ans, selon les estimations.

L’APR aidera à répondre à la demande croissante des marchés africains en matière de financement du commerce extérieur, dans des secteurs économiques vitaux comme l'agroalimentaire, la santé, les services et l’industrie. De plus, il favorisera l'intégration régionale, le développement du secteur financier et permettra à plusieurs Etats africains de générer des recettes fiscales additionnelles. Cet accord appuiera les exportateurs marocains en particulier, ainsi que, plus largement, les banques et les PME du continent.

« Ce partenariat avec la BCP aidera à libérer le potentiel de croissance du commerce intra-africain, qui constitue un vecteur important d’intégration régionale », a déclaré Mohamed El Azizi, directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord. « Ce projet répond à la priorité stratégique de la BAD en matière d’intégration régionale, a renchéri le directeur de la BAD chargé du développement du secteur financier, Stéphane Nalletamby. Lequel a ajouté : « cette opération va permettre de renforcer les échanges entre le Maghreb et l'Afrique subsaharienne ».

Ce partenariat intervient dans un contexte où la majorité des banques africaines affichent une capitalisation faible, ce qui limite leur capacité à obtenir des lignes auprès des banques internationales. Cette difficulté s’est accentuée avec le durcissement des exigences réglementaires en matière de fonds propres et de conformité, ce qui a conduit les banques internationales à réduire leurs engagements ainsi que le nombre de leurs correspondants en Afrique. Ce partenariat avec la BCP participe de la réponse à cette problématique.

L’Accord de participation aux risques qui vient d’être entériné avec la BCP du Maroc s’inscrit dans la droite ligne des Cinq grandes priorités (dites Top 5) que la Banque s’est assignées pour accélérer le développement et la transformation de l’Afrique, à commencer par l’intégration de l’Afrique.

À propos de la BCP

La BCP est un groupe bancaire marocain de premier plan. Il constitue un acteur d’envergure continentale dans le financement du commerce. Le groupe est présent en Afrique subsaharienne à travers sa filiale la Banque Atlantique.


Sections Connexes

Contact