Niger : 4 milliards de FCFA de la BAD pour renforcer la formation professionnelle et technique

29/09/2017
Share |

Group photo in Niger

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a achevé sa visite officielle de deux jours au Niger, ce mercredi 27 septembre 2017, par un déplacement, à Niamey, au Lycée technique de Kalmaharo, un établissement qui bénéficie de l’appui de la Banque dans le cadre du Projet d'appui au développement de l'enseignement et la formation professionnels et techniques.

Accompagné par la ministre du Plan, Aïchatou Kané Boulama, gouverneur de la BAD pour le Niger, le président Adesina a été accueilli sur place par le ministre des Enseignements professionnels et techniques, Tidjani Idrissa Abdoulkadri.

« Nous sollicitons un financement supplémentaire de 4 milliards de francs CFA pour renforcer nos enseignements professionnels et techniques », a indiqué le ministre Tidjani Idrissa Abdoulkadri. Et de préciser : « Notre budget actuel ne nous permet pas, Monsieur le président,  de financer de nouveaux  équipements ». « Notre objectif, a-t-il ajouté, est d’améliorer le capital humain ».

Si elle était accordée, cette contribution de la BAD permettra, selon M. Idrissa Abdoulkadri,  de renforcer les capacités des jeunes et des enseignants et de contribuer à la qualité de l’enseignement en acquérant de nouveaux équipements qui répondent aux standards internationaux actuels.

 « Le ministère des Enseignements professionnels et techniques doit avoir les moyens et les outils nécessaires au suivi de ses actions, a plaidé le ministre nigérien. Il doit s’assurer de l’adéquation entre les formations dispensées et  les besoins du marché de l’emploi au Niger ».

Après avoir prêté une écoute attentive aux propos de M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, le président de BAD s’est dit impressionné par la qualité des investissements réalisés au Lycée  technique de Kalmaharo.  

« Les jeunes nigériens doivent être préparés à affronter le monde professionnel et à créer des PME afin de participer au développement de leur pays, a déclaré Akinwumi Adesina. Je suis intimement convaincu que leur avenir est ici, en Afrique, et non sur les routes de l’immigration ».

« Les jeunes Nigériens ont leur place dans une Afrique qui prospère et qui crée de l’espoir chez ses enfants. C’est la raison pour laquelle j’approuve une dotation supplémentaire de 4 milliards de Francs CFA pour renforcer les moyens humains et matériels  des enseignements professionnels et techniques du Niger » a-t-il conclu, peu  avant de procéder à une visite guidée des lieux.

Doté d’une enveloppe de 20 milliards FCFA environ, le Projet d'appui au développement de l'enseignement et la formation professionnels et techniques permettra, à terme, la réhabilitation et l’extension d’établissements, notamment le lycée professionnel Issa Béri de Niamey, le lycée technique de Maradi, le Centre de formation professionnelle et d’apprentissage de Zinder.

Près de 2,5 milliards de FCFA seront consacrés au lycée technique Kalmaharo de Niamey. Une autre enveloppe sera affectée à l’Institut universitaire de technologie de Zinder ; à la construction du nouveau lycée technologique de Diffa et à trois ateliers de  l’Institut universitaire de technologie de Maradi. La Banque va également offrir son appui financier pour la formation continue des formateurs, dont 25 % de femmes, ainsi que pour l’acquisition d’équipements et matériels pédagogiques pour les établissements concernés.