Lancement officiel au Swaziland de l’application mobile de l’ADEA pour l’enregistrement de la présence des enseignants et des apprenants

09/05/2017
Share |

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA), par son Groupe de travail sur la gestion de l’éducation et l’appui aux politiques (GTGEAP), en partenariat avec le ministère de l’Éducation et de la Formation du Swaziland, a lancé le 11 avril à Mbabane, l’application mobile dénommée « Smart School System (3S)» pour enregistrer et suivre la présence des enseignants et des apprenants, application financée par le gouvernement du Royaume du Swaziland et l’ADEA.

Le lancement officiel a vu  la présence de 60 participants, au nombre desquels Patrick Muir, Secrétaire principal du ministère de l’Éducation et de la Formation ; Simanga Mamba, Président de la Commission de la fonction enseignante ; Ambrose Dlamini, Directeur général de MTN ; plusieurs responsables gouvernementaux du Swaziland ; une délégation du ministère de l’éducation de la Namibie dans le cadre de la coopération Sud-Sud ; des groupes locaux du secteur de l’éducation ; des membres du personnel du ministère de l’éducation et de la formation du Swaziland, de MTN et du GTGEAP de l’ADEA ; des enseignants et des écoliers, ainsi que différents médias.

L’application  3S, ou système scolaire intelligent en français, est un outil de gestion de l’éducation qui permet d’améliorer la gestion et l’établissement de rapports sur la présence quotidienne des enseignants et des apprenants tout en  contribuant à l’amélioration de la qualité de l’éducation au Swaziland en termes de résultats d’apprentissage. Le système enregistre actuellement les données sur la présence des enseignants en temps réel, conjointement avec les temps de présence agrégés pour les élèves par sexe, niveau et statut d’orphelins et d’enfants vulnérables (OEV). Il est basé sur un logiciel libre, facilement personnalisable, infalsifiable et convivial. Il peut fonctionner aussi bien hors ligne qu’en ligne, ce qui lui permet d’atteindre les écoles reculées avec des  coûts de déploiement et d’utilisation relativement faibles.

L’application 3S sera expérimentée dans 55 écoles du Swaziland à partir du 16 mai 2017. Le  résultat attendu est que le projet pilote ouvre la voie à d’autres améliorations, compte tenu de la mise à l’échelle progressive anticipée au Swaziland et de la duplication des leçons apprises dans d’autres pays africains.

Simbarashe Dzinoreva du GTGEAP de l’ADEA, qui a présenté un aperçu détaillé du concept et de l’architecture de l’application, a souligné la capacité de l’outil à renforcer la capacité de collecte, de gestion, d’analyse et de communication des données, en plus de faciliter la planification concertée aux niveaux du pays, des régions et des écoles.

Le représentant de Saltracker, le groupe d’études-conseils engagé par l’ADEA, a fait une démonstration de l’utilisation de l’application, qui pourrait fournir au ministère de l’Éducation un moyen de communiquer avec les écoles sur diverses questions et pourrait servir de cadre fondamental sur lequel davantage d’innovations et de technologies pourraient être bâties.

Les résultats de cette initiative pourraient être utilisés par le ministère pour éclairer les décisions politiques et l’orientation de la mise en œuvre en vue d’améliorer l’efficacité du secteur de l’éducation. À cette fin, l’ADEA continue de soutenir les 54 pays membres africains pour examiner des technologies mobiles et d’autres outils de gestion ayant un bon rapport qualité-coût.

Prononçant un discours au nom de la secrétaire exécutive de l’ADEA, Oley Dibba-Wadda, Makha Ndao, le coordonnateur du GTGEAP de l’ADEA a félicité le gouvernement du Swaziland et le ministère de l’Éducation, en particulier pour l’adoption de cette initiative. Il a souligné l’importance de de mettre l’accent sur le système de collecte et l’analyse des données pour s’assurer que le Swaziland a mis en place une solution pérenne, rentable et durable pour assurer le suivi de la présence des enseignants et des apprenants. Ndao a conclu en réaffirmant que les enseignants sont la force motrice pour améliorer la qualité de l’éducation à tous les niveaux, position qui a été renforcée lors de la Triennale 2017 de l’ADEA qui s’est tenue au Sénégal du 14 au 17 mars 2017.

==========================================================

À propos de l’ADEA :

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum de dialogue sur les politiques, composé de tous les 54 ministres de l’Éducation en Afrique. Établi en 1988 à l’initiative du Groupe de la Banque mondiale, elle est devenue une institution panafricaine basée au sein du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Depuis sa création, elle a agi sur des processus qui ont eu un impact profond sur l’élaboration des politiques en Afrique grâce à un dialogue politique fondé sur des données probantes, au renforcement des capacités, au plaidoyer et au réseautage. Le travail de l’ADEA s’est élargi pour se concentrer davantage sur le développement des aptitudes et des compétences dans tous les sous-secteurs de l’éducation. Elle envisage un « système africain d’éducation et de formation de haute qualité axé sur la promotion de connaissances et de compétences essentielles au développement accéléré et durable en Afrique. http://www.adeanet.org/


Sections Connexes