Vous êtes ici

Cameroun : la Banque africaine de développement accorde près de 18millions d’euros pour les 365 km de la Ring Road

19-nov-2019

Le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey et le directeur général de la Banque africaine de développement pour la région Afrique centrale, Ousmane Doré, ont signé l’accord de prêt de la première tranche du « Projet d’appui au secteur des transports phase 3 : construction de la Ring Road », pour un montant de 17,96 millions d’euros, soit environ 12 milliards de francs CFA.

C’était le 28 octobre 2019 à Yaoundé, en présence de responsables officiels camerounais et du responsable pays de la Banque au Cameroun, Solomane Koné.

Le projet de construction de la Ring-road constitue la troisième intervention d’envergure de la Banque dans le vaste programme de réhabilitation et d’aménagement du réseau routier du Cameroun. La Ring-Road est d’un linéaire total d’environ 365 km. Elle traverse cinq des sept départements de la Région du nord-ouest, qui recèle un fort potentiel économique, et comprend plusieurs raccordements à la frontière nigériane.

Le coût total de ce projet emblématique de la Ring Road est estimé à 255 millions d’euros, soit 167,3 milliards francs CFA. Il est cofinancé par un prêt du guichet BAD, de 179,60 millions d’euros, soit 117,8 milliards de francs CFA, un prêt de "Africa Growing Together Fund" (AGTF) de 42,60 millions d’euros (27,9 milliards de francs CFA). Le gouvernement du Cameroun apporte 21,54 milliards de francs CFA.

Au regard de l’importance des ressources à mobiliser, l’option d’un financement en deux tranches, a été retenue. La deuxième tranche, d’un montant de 161,6 millions d’euros, est en phase d’instruction et sera soumise au Conseil avant la fin de l’année.

Le démarrage des activités avec la signature de la première tranche sera un signal fort de l’engagement de la Banque à accompagner le Cameroun dans la réalisation de cette opération. Elle facilitera la mobilisation des autres partenaires techniques et financiers (PTF) qui ont marqué un réel intérêt pour le programme. La sensibilisation des populations de la zone d’influence du projet, la réalisation des aménagements connexes et d’activités en faveur des femmes et des jeunes seront pris en compte dans son volet socio-économique,

Cette première tranche, permettra également de compléter les études techniques nécessaires à la réalisation de ce projet d’infrastructure qui reliera non seulement les principales villes de la région du Nord-Ouest, mais aussi le Cameroun au Nigeria et à d’autres régions d’Afrique centrale et de l’ouest.

Le projet de la Ring Road est en phase avec les objectifs de la Stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE) 2010-2020, adoptée par le gouvernement du Cameroun ainsi qu’avec les orientations de la Banque en matière de développement des infrastructures, telles que définies dans sa Stratégie à long terme 2013-2022. Il contribuera à la mise en œuvre de deux des "Top 5" des priorités opérationnelles appelées High5, à savoir : "Intégrer l’Afrique" ; et "Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique".

S’exprimant à cette occasion, le ministre Alamine Ousmane Mey s’est félicité de cet accord de prêt avant de louer l’excellente coopération entre le Cameroun et le Groupe de la Banque. La signature de ce prêt porte ainsi à 30, le nombre d’opérations de la Banque en cours au Cameroun, pour un engagement de plus de 1340 milliards de francs CFA. Il a également saisi l’occasion pour saluer la contribution significative de M. Ousmane Doré, qui fait valoir ses droits à la retraite à la fin du mois d’octobre 2019.

Contact: 

Amadou Mansour DIOUF, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement

Sections Connexes