Vous êtes ici

Cameroun : la Banque africaine de développement soutient la phase 3 de la Ring Road pour près de 180 millions d’euros

21-déc-2019

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 18 décembre 2019, un prêt de 255 millions d’euros pour le financement du « Programme d’appui au transport- phase 3 – construction de la Ring Road- tranche 2 du financement Bad ».

La Ring-Road couvre environ 365 km et traverse cinq des sept départements de la Région du Nord-ouest. La route comprend également plusieurs raccordements à la frontière nigériane, notamment à partir de Misaje.

La zone cible du programme touche la région Nord-Ouest dont le potentiel économique s’étend notamment à l’agriculture y compris dans sa composante élevage et tourisme. L’objectif est de contribuer à la mobilité des biens et des personnes afin de consolider les bases d'une croissance forte et durable, ainsi que de faciliter les échanges commerciaux au niveau national et avec le Nigeria voisin.

L’amélioration de la qualité des infrastructures routières pourra ainsi assurer un service de transport de bonne qualité, et contribuer à de meilleures conditions de vie des populations.

Racine Kane, directeur général Afrique centrale pour la Banque a expliqué que « l’importance du projet, par sa capacité à désenclaver les bassins de production, à relier les deux parties du Cameroun, à assurer une connexion avec le Nigéria, et à améliorer le tourisme dans la zone. Des procédures d’autonomisation des femmes le long des projets d’infrastructures ont été également intégrées ». Car, a-t-il expliqué, ce ne sont pas moins de 206 km de routes connexes qui sont prévues avec ce projet.

Le financement du projet a mobilisé plusieurs partenaires et a été rendu possible grâce à un prêt du guichet Banque africaine de développement, d’un montant de 179,60 millions d’euros, un prêt du "Africa Growing Together Fund" (AGTF) de 42,60 millions d’euros et d’une contribution du gouvernement, pour 37,52 millions d’euros.

L’exécution de la quasi-totalité des activités financées par la première tranche du « prêt BAD », a effectivement démarré en février 2019. Il est prévu que la mise en œuvre de la présente opération s’achève en octobre 2024.

Eu égard aux résultats enregistrés dans les phases précédentes du projet, les membres du Conseil dans leur majorité, ont approuvé cette troisième  phase. Ils ont exprimé tout l’espoir porté sur ce projet dont « le potentiel d’intégration régionale est énorme ».

Contact: 

Amadou Mansour Diouf, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement

Sections Connexes