Vous êtes ici

La Banque africaine de développement accorde une facilité de financement de 15 millions d’euros pour soutenir le logement social dans l’espace UEMOA

20-mar-2020

le Groupe de la Banque africaine de développement a accordé une facilité de financement de 15 millions d’euros à la Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l’UEMOA (CRRH). Ce montant comprend un prêt de 10 millions d’euros sur ressources de la Banque et un prêt de 5 millions d’euros sur ressources de l’Africa Growing Together Fund (AGTF : Fonds de cofinancement mis en place par la Banque africaine de développement et la Banque Populaire de Chine). Ce projet contribuera à l’amélioration de la qualité de vie des populations de l’UEMOA à travers un meilleur accès au logement dans un marché régional du crédit hypothécaire harmonisé et plus abordable. En effet, cette facilité permettra d’octroyer à la CRRH davantage de ressources longues exclusivement dédiées au déploiement de prêts au logement abordables.

Alors que les banques commerciales accordent uniquement 15.000 prêts à l’habitat par an, la grande majorité des besoins reste sans solution. Plusieurs contraintes pèsent sur le marché du logement dans la zone, il s’agit notamment de la pression démographique, de l’urbanisation rapide mais également de la fiabilité des registres fonciers. Les facteurs limitant l’accès au crédit hypothécaire incluent notamment la confluence de faibles revenus des ménages urbains, des taux d’intérêt hypothécaires élevés et de prêts à court terme ou l’absence de financement.

Pour répondre à la forte demande de prêts au logement dans la zone UEMOA qui compte environ 125 millions d’habitants, la CRRH finance les portefeuilles de prêts au logements émis par ses 55 banques actionnaires en levant des ressources longues sur le marché obligataire régional, et auprès des institutions financières de développement (IFD) pour cibler et atteindre les populations à faible et moyen revenu. La CRRH est un animateur important du marché hypothécaire de l’UEMOA, d’une part en aidant à améliorer les conditions des prêts au logement (allongement de la maturité et réduction du taux d’intérêt) en mobilisant et rétrocédant des ressources longues à des termes attractifs ; et d’autre part en incitant les banques à s’orienter vers des segments moins desservis de la population, c’est-à-dire les ménages à revenus faibles et intermédiaires.

Le projet est aligné avec les cinq priorités définies par la Banque sous l’appellation High 5 étant donné qu’il facilitera l’accès au logement aux populations en zone UEMOA et stimulera indirectement l’offre de construction de logements. Il est également conforme à la Politique et stratégie de développement du secteur financier 2014-2019 (étendue à 2020), à la Stratégie décennale de la Banque ; ainsi qu’avec le Document de Stratégie d’Intégration Régionale (DSIR) de l’Afrique de l’Ouest 2020-2025, et avec les « Document de stratégie pays (DSP) » des huit pays de la zone UEMOA.

 

Contact: 

Amadou Mansour Diouf, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement, a.diouf@afdb.org