Vous êtes ici

Nigeria : A Abuja des dirigeants africains du monde politique et des affaires, tracent un nouvel horizon pour la jeunesse du continent

26-juil-2019

Abuja, Nigeria, le 26 juillet 2019 – Plusieurs dirigeants africains, parmi les plus éminents du monde des affaires, de la politique et du développement, se réunissent ce week-end pour ouvrir un nouvel horizon aux jeunes du continent.

Le Forum sur l’entrepreneuriat organisé par la Fondation Tony Elumelu est un événement mondial majeur : pour sa cinquième édition, il attire à Abuja, capitale politique du Nigeria, des chefs d’entreprise et des entrepreneurs de renom du monde entier.

À cette occasion, le président de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi Adesina, participe à une table ronde aux côtés de Paul Kagame, président du Rwanda, de Macky Sall, président du Sénégal, et de Felix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo.

Tony O. Elumelu est un entrepreneur, un investisseur et un philanthrope qui, comme Akinwumi Adesina, est passionné par l’entrepreneuriat et le développement économique de l’Afrique. En 2010, il a créé la Fondation Tony Elumelu (TEF) pour aider les entrepreneurs africains à surmonter les obstacles auxquels ils sont confrontés lorsqu’ils décident de transformer leurs start-up en petites ou moyennes entreprises (PME), leurs PME en entreprises qui contribuent à la croissance nationale, et leurs entreprises nationales en multinationales africaines.

Depuis 2015, la fondation a débloqué 100 millions de dollars pour repérer, former, encadrer et financer quelque 10 000 entrepreneurs africains, et ce sur une période de 10 ans.

Le programme d’entrepreneuriat correspond parfaitement aux objectifs de la Banque africaine de développement, dont la Stratégie pour l’emploi des jeunes en Afrique vise à aider les pays africains à créer 25 millions d’emplois et à autonomiser 50 millions de jeunes d’ici 2025.

« Nous travaillons de plus en plus à soutenir les initiatives qui stimulent l’esprit d’entreprise sur le continent. Le programme pour l’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu en est un bel exemple, c’est pourquoi la Banque espère qu’une collaboration sera possible », a déclaré le président Adesina avant l’événement.

Pour poursuivre cette vision, le Conseil d’administration de la Banque a approuvé la mise en place d’un mécanisme destiné à encourager les organisations de soutien aux entreprises, telles que les incubateurs et les accélérateurs d’entreprises, les institutions financières, les investisseurs en phase de démarrage et les fondations.

Le projet de la Banque a profité à de nombreux bénéficiaires, dont Esther Ayuba, étudiante de l’Université de l’État de Gombe, au Nigeria. Après avoir suivi une formation en TIC, elle est maintenant capable de faire de la conception et du codage informatiques. Situé dans le nord-est du pays, l’État de Gombe a connu une série d’attaques terroristes il y a quelques années.

« Lorsque l’on parle de culture numérique, les femmes n’y occupent en général qu’une place très limitée. Cependant, grâce à un programme tel que celui-ci, je me sens plus forte. J’espère qu’un plus grand nombre de femmes pourront en bénéficier », a déclaré la jeune femme.

Sections Connexes