Vous êtes ici

Sénégal : la Banque africaine de développement prête 13 millions d’euros pour renforcer l’attractivité des investissements dans le Plan Sénégal émergent

22-juil-2019

Abidjan (Côte d’Ivoire), le 22 juillet 2019 – Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 17 juillet, un prêt du Fonds africain de développement (FAD) de 13,2 millions d’euros au gouvernement du Sénégal afin de soutenir la mise en œuvre de son Projet d’appui à la mobilisation des ressources et l’attractivité des investissements (PAIMRAI).

Le PAIMRAI vise à renforcer la mobilisation des ressources internes ainsi que l'attractivité des investissements dans les secteurs stratégiques du Plan Sénégal Émergent (PSE). Sont ainsi attendues des améliorations, notamment la hausse de l’ordre de 10% du nombre de contribuables de la Direction générale des impôts et domaines (DGID) entre 2017 et 2022, et des progrès dans le classement du Sénégal en matière de transparence et d’échange de renseignements fiscaux.

Les prévisions misent sur une augmentation des investissements découlant de la mise en œuvre du PSE, à travers une hausse des investissements privés réalisés dans les zones économiques spéciales (ZES), passant de 57 millions d'euros en 2017 à 145 millions d'euros en 2022, et, plus globalement, des investissements directs étrangers, de 473 millions d’euros en 2017 à 890 millions d’euros en 2022.

Pour atteindre cet objectif, le PAIMRAI vise, d’une part, à améliorer la politique et l’administration fiscale afin d’élargir l’assiette fiscale, de réduire les coûts de transaction liés à l’impôt, et de développer des politiques fiscales plus appropriées aux objectifs de développement du pays. D’autre part, le projet soutiendra l’attractivité du Sénégal en tant que destination d’investissements, à travers l’amélioration du cadre réglementaire et le développement de projets structurants du PSE.

La réalisation du projet, étalée sur quatre ans, prévoit également le renforcement du système d’information fiscale, la mise à niveau de l’administration des impôts en matière de fiscalité internationale, l’amélioration des politiques fiscales sectorielles (hydrocarbures, environnement, etc.) ainsi que la rénovation du Code des investissements.

Le portefeuille actif de la Banque au Sénégal comprend 29 opérations, avec un engagement d’environ 1,3 milliard d’euros. Il est composé de projets du secteur public national, de projets régionaux et d’opérations financées sur le guichet secteur privé.

 

 

Contact technique : Yannis Arvanitis, spécialiste principal en gouvernance

Contact médias : Alexis Adélé, Département de la communication et des relations extérieures , Banque africaine de développement

Sections Connexes