Accès à l’énergie : 1 million $ de don du Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA) à la Gambie

27/02/2017
Share |

Le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (dit SEFA par acronyme en anglais), géré par la Banque africaine de développement (BAD), a approuvé un don de 995 000 de dollars EU en faveur de la République de Gambie. Ce don est destiné à mettre en œuvre un programme qui promeut l’investissement privé dans les mini-réseaux  verts, grâce à l’instauration d’un cadre politique, institutionnel et réglementaire favorable, ainsi qu’au moyen d’un appui direct au développement et au financement de projets.

En Gambie, le taux de couverture électrique s’élève à 40 % environ sur l’ensemble du pays et à 12 % en zone rurale. L’électricité est produite en majorité à partir de combustibles fossiles, ce qui entraîne, pour les consommateurs, l’un des tarifs d’électricité les plus élevés de la région. Le gouvernement gambien compte saisir l’opportunité de « verdir » son secteur de l’énergie en intégrant les énergies renouvelables dans le bouquet énergétique du pays, tout en étendant la couverture, pour permettre à 1,91 million d’habitants d’accéder au réseau d’ici à 2030.

Ce projet financé par le SEFA aidera à concevoir un cadre politique et réglementaire spécifique au secteur de l’énergie, à élaborer des normes et directives techniques, à mener les études de faisabilité et à organiser le processus d’appel d’offres pour attirer les meilleurs des investisseurs. En outre, le projet permettra de renforcer les capacités techniques et institutionnelles – notamment en matière juridique et réglementaire – du ministère du Pétrole et de l’Énergie (MoPE), de l’Autorité de réglementation (PURA), de la Compagnie nationale d’électricité (NAWEC), des collectivités et des partenaires privés importants.

« En cette période de transition, nous nous félicitons d’aider la Gambie à attirer des investissements dans les mini-réseaux d’énergie propre. Ceux-ci joueront un rôle clef dans la fourniture d’énergie à tous les ménages et entreprises des zones rurales, jetant ainsi les bases d’un développement économique durable » a déclaré Engedasew Negash Habtemichael, chef de la Division des énergies renouvelables à la BAD.

À propos du Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA)

Lancé en 2012, le SEFA est un fonds multidonateur financé par les gouvernements du Danemark, du Royaume-Uni, des États-Unis et de l’Italie. Ses actifs s’élèvent à 95 millions de dollars EU. Il apporte son soutien au programme en faveur de l’énergie durable en Afrique par le biais de subventions visant à faciliter l’élaboration de projets de production d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique de moyenne envergure, d’investissements d’actifs pour combler les manques de financement auxquels doivent faire face les projets de production d’énergie renouvelable de petite et moyenne envergure, et d’un soutien au secteur public pour améliorer l’environnement favorable aux investissements dans le domaine de l’énergie durable. Les bureaux du SEFA sont hébergés par le Département des énergies renouvelables de la BAD.