Les Assemblées annuelles 2017 du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) se tiendront du 22 au 26 mai 2017 à Ahmedabad, en Inde. Ces assemblées - le plus important événement annuel de la Banque - permettent d'accroître la visibilité de l'organisation sur la scène internationale. En savoir plus

Le Groupe de la Banque africaine de développement nomme Anthony Nyong au poste de Directeur du changement climatique et de la croissance verte

16/01/2017
Share |

La Banque africaine de développement a le plaisir d’annoncer la nomination de Dr. Anthony Nyong au poste de Directeur du changement climatique et de la croissance verte, avec effet au 1er janvier 2017.

De nationalité nigériane, Dr. Nyong, est titulaire d’une licence en géographie et en planification régionale de l’Université de Calabar, au Nigéria; d’un Mastère en aménagement du territoire à Ahmadu Bello University, au Nigéria; d’un doctorat en géographie (gestion de l'environnement et des ressources naturelles) de l’Université McMaster, Ontario, au Canada et d’un diplôme de troisième cycle en Commerce mondial (énergie) de Oxford University, au Royaume‑Uni. Anthony est également chercheur supérieur à Harvard Kennedy School of Government, aux États-Unis.

Anthony a été recruté à la Banque en 2008, comme l’un des premiers spécialistes du changement climatique et a mis sur pied les premières initiatives de la Banque en la matière. Il a été promu à la direction de l’Unité du genre, du climat et du développement durable. Il est à l’origine du Programme de croissance verte de la Banque et a travaillé sur les questions de développement, avec pour objectif d’exploiter le potentiel du continent en sources d’énergie renouvelable. Avant de rejoindre la Banque, Anthony occupait depuis 2006 les fonctions de spécialiste principal des programmes sur le changement climatique au Centre de recherches pour le développement international situé au Bureau régional de l'Afrique de l'Est et d'Afrique australe, à Nairobi. À ce titre, Anthony a pu mobiliser d’importantes ressources pour mettre sur pied le programme «Adaptation aux changements climatiques en Afrique », qui a énormément contribué au renforcement des capacités d’adaptation en Afrique.

Il dirige la Division de la conformité et des sauvegardes de la Banque depuis 2010 et a été chargé de veiller à ce que tous les investissements de l’institution produisent les avantages escomptés pour le développement. Au fil des ans, il a constitué une équipe d'experts multidisciplinaires de haut niveau, pour générer des solutions pour la croissance verte, le changement climatique, les sauvegardes environnementales et sociales, la gestion des ressources naturelles et les objectifs de développement durable. Il a dirigé l'élaboration et la mise en œuvre du premier Plan d'action sur le changement climatique (2011-2015) de la BAD qui canalisait de façon systématique les ressources vers le financement climatique et a coordonné l'élaboration du deuxième Plan d'action sur le changement climatique (2016-2020) de la BAD qui vise à faire en sorte le Top 5 de la Banque contribue à un développement résilient au changement climatique et à faible émission de carbone sur le continent africain. Depuis septembre 2016, Anthony a également occupé les fonctions de coordonnateur des projets phares du Nouveau pacte pour l'énergie et de chef de file de l'Énergie renouvelable, en plus des responsabilités managériales qu’il assumait. Dans ce rôle, il a également été amené à mettre en œuvre l’Initiative pour l’énergie renouvelable en Afrique.

Universitaire de renom, Anthony a également été professeur en changements climatiques à l’Université de Jos au Nigeria. Il a servi dans des conseils d’administration et des comités de plusieurs initiatives mondiales sur les changements climatiques et la croissance verte. Il a aussi représenté la Banque au Comité du Fonds d’affectation spéciale des Fonds d’investissement climatiques ; et il a dirigé les efforts visant à affecter, aux fins de programmation en Afrique, une portion substantielle des ressources des fonds d’investissement climatiques, ressources qui sont investies en majeure partie par l’intermédiaire de la Banque africaine de développement.

En 2007, Anthony a été nommé co-lauréat du Prix Nobel de la Paix en tant que contributeur au Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat.

Parlant de cette nomination, le président de la Banque africaine de développement, Dr. Akinwumi Adesina, a déclaré : « Anthony est un leader reconnu sur le plan mondial dans le domaine des changements climatiques et de la croissance verte. Son leadership avéré dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques sur les changements climatiques et la croissance verte et sa profonde connaissance des développements dans ces domaines au niveau international permettront à la Banque d’offrir des solutions et des financements novateurs pour faire face aux problèmes de changement climatique en Afrique ».