L’USTDA et la Banque africaine de développement étendent leur partenariat aux achats en Afrique

02/07/2018
Share |

L’USTDA et la Banque africaine de développement étendent leur partenariat aux achats en Afrique

La Banque africaine de développement a signé un protocole d’accord avec l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) le 2 juillet portant création d’un partenariat dans le cadre du Global Procurement Initiative (GPI): Understanding Best Value (Initiative d’approvisionnement mondiale – Comprendre la meilleure valeur) de l’agence. L’initiative a été lancée en 2013 pour aider les fonctionnaires chargés des achats publics à établir des politiques et des pratiques qui intègrent les analyses de coût du cycle de vie et établissent le meilleur rapport qualité-prix de manière équitable et transparente.

Gilbert Kaplan, sous-secrétaire d’État au commerce international des États-Unis était accompagné, lors de son déplacement à la Banque africaine de développement, d’une délégation qui comprenait des dirigeants de sociétés de Fortune 100, représentant les intérêts du secteur privé américain en Afrique, ainsi que de représentants officiels des organismes gouvernementaux américains, dont le département du Commerce, le Millennium Challenge Corporation, le ministère d’État, le département du Trésor, l’USAID et l’USTDA.

La Banque et l’USTDA sont déterminées à promouvoir les meilleures pratiques en approvisionnement du secteur public et en renforcement des capacités en Afrique, et ce en partageant l’information, en coopérant dans la planification et en tirant parti des ressources nécessaires pour soutenir la formation des fonctionnaires chargés des achats. Le protocole d’accord vise à rendre disponibles les outils et les connaissances nécessaires qui permettent de prendre des décisions judicieuses en acquisitions d’infrastructures durables de qualité. La coopération comprendra des ateliers, des formations et des programmes de développement.

Charles Boamah, vice-président principal de la Banque africaine de développement a déclaré : « Les systèmes d’achats publics efficaces sont essentiels pour la prestation de services publics. Le protocole d'accord entre la Banque et l’USTDA donnera aux pays membres régionaux l’occasion de renforcer leurs capacités en matière d’achats et de prestations de services, ce qui permettra de réduire considérablement les coûts et d’améliorer la vie des citoyens ».

Une table ronde, animée par Charles Boamah a porté sur la façon dont les entreprises américaines pourraient s’engager au mieux avec la Banque sur les projets, l’information sur les marchés et le nouveau Africa Investment Forum.

Le directeur de l’USTDA pour les affaires du Congrès et les affaires publiques, Thomas R. Hardy, a quant à lui indiqué : « Avec les deux partenaires du GPI que nous avons maintenant en Afrique, nous sommes heureux de pouvoir développer notre coopération dans le domaine des achats avec la Banque africaine de développement. Nous apprécions l’occasion qui nous est donnée d’appuyer les efforts du continent pour obtenir de meilleurs résultats sur le plan des achats, tout en mettant en œuvre des règles de jeu équitables qui permettront aux entreprises américaines de participer aux appels d’offres en Afrique ».