Vous êtes ici

Zimbabwe : la Banque africaine de développement, les Nations Unies et la Banque mondiale publient le Rapport d’évaluation des besoins de 2019 visant à stimuler la reprise économique

15-jan-2020

La Banque africaine de développement, les Nations Unies et la Banque mondiale ont récemment lancé le Rapport conjoint d’évaluation des besoins du Zimbabwe pour 2019.

Cette étude, la première menée au Zimbabwe conjointement par les trois organisations, a été réalisée à la requête du Gouvernement du Zimbabwe, les invitant à évaluer l’ampleur des défis et des besoins du pays.

Ce pays d’Afrique australe s’est engagé à accélérer les réformes politiques et juridiques pour favoriser un relèvement économique et une croissance inclusive. Cela comprend des investissements visant à fournir des services sociaux de qualité, à assurer la cohésion sociale et la paix, à améliorer la gouvernance et à reprendre des engagements envers la communauté internationale.

« Dans les efforts de réforme à entreprendre, je recommande vivement au gouvernement zimbabwéen de s’inspirer du contenu de ce rapport », a déclaré M. Damoni Kitabire, directeur pays de la Banque africaine de développement au Zimbabwe.

De même, à la suite des changements politiques intervenus dans le pays en novembre 2017, le respect de l’Etat de droit, la consolidation de la paix, la protection des droits de l’homme et l’égalité entre les sexes, seront essentiels pour assurer une transition réussie.

Le rapport estime à 16 milliards de dollars les besoins du Zimbabwe pour rétablir ses infrastructures, soutenir sa gouvernance et réaliser d’autres réformes institutionnelles. La majeure partie de ces ressources devra être consacrée aux infrastructures physiques, le réseau routier nécessitant des fonds de l’ordre de 7,5 milliards de dollars. Les services sociaux, notamment l’éducation et la santé, compteront pour 3,4 milliards de dollars dans cet objectif.

Le rapport produit après des consultations suivies avec divers organismes gouvernementaux, le secteur privé, la société civile et les partenaires de développement, a été préparé à la demande du gouvernement.

L’exercice a été réalisé entre mars 2018 et août 2019.

Le nouveau gouvernement s’est efforcé de se réengager pleinement avec la communauté internationale, d’attirer des investissements directs étrangers (IDE) afin de rétablir la confiance concernant la politique, la gouvernance et l’économie du pays.

En octobre 2018, le gouvernement a lancé le Programme de stabilisation transitoire (PST) 2018-2020 pour impulser le cheminement vers la Vision 2030, dont l’objectif est de hisser le pays à un stade supérieur d’une économie à revenus intermédiaires d’ici 2030.

Le rapport qui constitue une évaluation préliminaire, offre un lien provisoire entre le PST et la réalisation de la Vision 2030.

Pour accéder au rapport, cliquez sur le lien suivant : http://www.afdb.org/sites/default/files/2020/01/14/zimbabwe_country_portal.pdf.

Sections Connexes