Vous êtes ici

Mécanisme d’inspection indépendant : La Banque africaine de développement approuve les recommandations émises sur un projet de reforestation au Ghana

04-oct-2018

Le Groupe de la Banque africaine de développement a donné son accord, le 3 octobre 2018, lors d’une session de son Conseil d’administration à la mise en œuvre de mesures d’atténuation pour rendre un projet de reforestation au Ghana conforme aux normes environnementales et sociales de la Banque. Le mécanisme d’inspection indépendant (MII) de la Banque a formulé ces recommandations à la suite d’une vérification ponctuelle de la conformité du projet.

Ce projet conduit par Form Ghana vise à restaurer 11 700 hectares de réserves forestières dégradées en mettant en place une plantation forestière commerciale durable et à grande échelle au Ghana. Le Conseil d’administration de la Banque avait approuvé le projet en juillet 2016, lui octroyant un prêt de 14 millions de dollars. Le financement fait partie d'une enveloppe plus large, qui comprend un prêt privilégié de premier rang du Programme d'investissement forestier (FIP).

« L'approbation des recommandations issues de la vérification ponctuelle de la conformité est essentielle pour s'assurer que le projet de reforestation répond aux exigences du système de sauvegardes intégré de la Banque visant à améliorer les moyens de subsistance des communautés et à stimuler la restauration des forêts au Ghana », a déclaré Sékou Touré, directeur de l’Unité de vérification de la conformité et de médiation de la Banque.

Le MII procède à des vérifications ponctuelles de la conformité pour s’assurer que les normes de sauvegarde environnementale et sociale des projets financés par le Groupe de la Banque africaine de développement sont respectées au cours de leur phase de préparation et de mise en œuvre.

Les recommandations garantissent la conformité du projet aux sauvegardes opérationnelles du Système de sauvegarde intégré de la Banque (SSI) entériné en 2013. Elles intègrent également des mesures d'atténuation relatives à l'évaluation environnementale et sociale, à la réinstallation involontaire, à l'acquisition et à la compensation de terres, à la prévention de la pollution, au contrôle des matières dangereuses, à l’utilisation efficiente des ressources, ainsi qu'aux conditions de travail, à la santé et à la sécurité.

Le rapport contenant ces recommandations du MII est publié à la suite de l’examen des documents de projet et des rapports de supervision, de consultations approfondies avec la direction de la Banque, l’équipe de projet et le promoteur, Form Ghana Ltd, les autorités nationales, locales et les communautés affectées par le projet.

Sections Connexes