Vous êtes ici

Cameroun : la Banque africaine de développement octroie 17,96 millions € pour la construction de la « Ring road », vecteur de croissance socioéconomique pour la région Nord-Ouest

28-nov-2018

La Banque africaine de développement donné son approbation, le 27 novembre 2018, pour un prêt de 17,96 millions d’euros en faveur de la République du Cameroun pour financer la construction d’un périphérique routier dans la province du Nord-Ouest du pays.

Troisième phase du Programme d’appui au secteur des transports du Cameroun, qui vise à réhabiliter et à moderniser les infrastructures routières du pays, la construction de ce périphérique circulaire long de 355 kilomètres, dénommé « Ring road », a pour objectif d’améliorer la circulation des marchandises et des personnes. Ce projet renforcera également les fondements d’une croissance forte et durable en promouvant le commerce national et régional.

Cette troisième intervention de la Banque s’inscrit dans la droite ligne du Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (GESP) 2010-2020 du gouvernement camerounais, visant à mettre en place un réseau de transport intégré et efficace à faible coût couvrant l’ensemble du pays.

La boucle routière traversera cinq des sept divisions situées dans la région Nord-Ouest et comprend plusieurs liaisons avec la frontière nigériane. Le projet prévoit également un appui institutionnel au secteur des transports et des travaux d’aménagement connexes, tels que le développement de routes rurales, la réhabilitation d’infrastructures socio-économiques à même d’améliorer les conditions de vie des femmes et des jeunes.

Les retombées positives pour cette région, qui présente un potentiel économique énorme, devraient être significatives dans le secteur clé de l’agriculture, mais également dans celui du tourisme en mettant à portée des voyageurs les sites naturels spectaculaires tels que les chutes de la Menchum, les lacs Awing, Oku et Nyos, les grottes de Mbengwi. L’élevage et la pêche devraient également bénéficier de la nouvelle route.

La réduction considérable des temps de déplacement devrait en outre impacter favorablement le trafic et des marchandises et, de manière indirecte, favoriser la création d’emplois pour les femmes et l’insertion de 30 000 jeunes sur le marché du travail. La route générera également des économies sur les coûts d’exploitation des véhicules, l’augmentation du revenu des ménages et la réduction des pertes après récolte.

Le Programme d’appui au secteur des transports dans lequel s’inscrit le projet est par ailleurs conforme au premier pilier du Document de stratégie pays (DSP) 2016-2020 de la Banque pour le Cameroun, qui met l’accent sur le renforcement des infrastructures pour appuyer les chaînes de valeur agricoles en vue d’une croissance inclusive, et s’aligne sur les cinq priorités de la Banque pour le développement.

Le coût total du Programme d’appui au secteur des transports est estimé à 255 millions d’euros (167 270 milliards de FCFA). Il sera mis en œuvre de décembre 2018 à juin 2024, avec le prêt de cofinancement de la Banque d’un montant de 179,60 millions d’euros, un prêt du Fonds (Chinois) pour l’Afrique, d’un montant de 42 millions d’euros et un financement de contrepartie de 32,84 millions d’euros de la part du gouvernement. La participation de la banque sera libérée en deux tranches : une première approbation de 17,96 millions € portant sur la construction de la Ring Road et une deuxième de 161,60 millions € sera ultérieurement soumise au conseil d’administration.

À fin août 2018, le portefeuille actif de la Banque au Cameroun comportait 23 opérations (18 nationales et 5 multinationales) pour un total net d’engagements de 1 369,02 millions d’euros, dont 1 218,03 millions d’euros en faveur du secteur public (19 opérations) et 150,99 millions d’euros pour le secteur privé (4 projets). Les secteurs des transports et des TIC représentent 63 % du portefeuille.

Depuis le lancement de ses opérations au Cameroun, en 1972, la Banque a participé au financement de 28 opérations dans le secteur des transports.

Contact: 

Sections Connexes