Vous êtes ici

Un million de dollars du Fonds d’assistance au secteur privé africain pour encourager le recours aux engrais en Afrique

24-mai-2018

Le 23 mai 2018, les donateurs du Fonds d’assistance au secteur privé africain(link is external) (FAPA) et le Partenariat africain pour l’engrais et l’agro-industrie (AFAP) ont signé, en marge des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement à Busan, en Corée, un accord de subvention destiné à encourager l’approvisionnement local d’engrais et les petits exploitants agricoles en Afrique à y recourir.

D’un montant d’un million de dollars américains, la subvention du FAPA va permettre d’améliorer la disponibilité d’engrais à des prix plus abordables en Afrique, et à inciter les petits agriculteurs africains à y recourir. Il s’agit aussi d’élargir l’offre et la distribution d’engrais et d’encourager les investissements dans le secteur. Plus de 1 000 emplois devraient être créés pour les femmes et les jeunes. L’AFAP, le bénéficiaire, complètera la subvention du FAPA d’un montant équivalent.

L’accord a été signé par Jennifer Blanke, vice-présidente de la Banque africaine de développement chargée de l’Agriculture et du développement humain et social, et Jason Scarpone, directeur général du Partenariat africain pour l’engrais et l’agro-industrie.

« Ce projet s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie Nourrir l’Afrique(link is external) de la Banque africaine de développement. Il va permettre d’élargir l’approvisionnement local d’engrais pour les agriculteurs et d’augmenter ainsi leur productivité, ce qui est essentiel à la transformation des chaînes de valeur », a déclaré Mme Blanke.

Cette initiative répond à la stratégie de la Banque visant à transformer les chaînes de valeur agricoles dans ses pays membres régionaux et à renforcer les entreprises privées. Elle contribue également à améliorer l’accès aux financements par les entreprises du secteur agricole. Par ailleurs, elle va améliorer la distribution, avec des systèmes d’intrants agricoles et des réseaux d’agro-distributeurs dans cinq pays cibles - Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Mozambique et Tanzanie.

« L’agriculture fait partie des cinq domaines prioritaires de la Banque. En Afrique subsaharienne, 60 % de la population vit en milieu rural, alors que la part de l’agriculture dans le PIB est inférieure à 20 % », a indiqué Soichiro Imaeda, vice-ministre parlementaire en charge des Finances au Japon, l’un des donateurs du FAPA. 

« Améliorer la productivité agricole afin de promouvoir une croissance économique durable en Afrique est urgent. Nous espérons que ce projet servira de manière efficace, qu’il va permettre d’étendre l’accès des agriculteurs aux engrais et que la productivité agricole augmentera dans les cinq pays africains ciblés. »

« L’accord de subvention signé aujourd’hui vise non seulement à améliorer la productivité des petits exploitants agricoles en Afrique, mais il encourage également la fourniture et l’utilisation d’engrais à l’échelle locale sur le continent, a renchéri Olivier Eweck, directeur du Département de la syndication, du cofinancement et des solutions techniques à la Banque et président du Comité technique du FAPA. À travers le FAPA, nous continuerons à soutenir les projets de financement du secteur agricole en Afrique ».

À propos du FAPA

Le Fonds d’assistance au secteur privé africain (FAPA)(link is external) est un fonds multi-donateurs qui octroie des subventions pour des activités d’assistance technique aux organisations des secteurs public et privé basées en Afrique. Les ressources du FAPA servent à promouvoir des programmes innovants qui appuient spécifiquement le développement des petites et moyennes entreprises en Afrique. Le FAPA est l’une des composantes de l’initiative de l’assistance renforcée au secteur privé (EPSA)(link is external), hébergée à la Banque africaine de développement.

Contact technique : fapa@afdb.org