Les Assemblées annuelles 2019 du Groupe de la Banque africaine de développement se tiendront du 11 au 14 juin 2019 à Malabo, en République de Guinée équatoriale. En savoir plus

SONIBANK SOCIETE NIGERIENNE DE BANQUE


Aperçu

  • Référence: P-NE-HAB-001
  • Date d’approbation: 04/11/2015
  • Date de début: 12/09/2013
  • Date d'évaluation: 02/08/2012
  • Statut: En coursOnGo
  • Agence d'implémentation: SONIBANK - SOCIETE NIGERIENNE DE BANQUE
  • Emplacement: NIGER

Description

RESUME - Société Nigérienne de Banque

Description du projet: Une Ligne de crédit (LDC) d'un montant de 10 -13millions d'Euros destinée au financement par la Société Nigérienne de Banque (SONIBANK) des PME- PMI nigériennes, des secteurs de l'agro-alimentaire, l'aviculture, de la promotion immobilière, de la construction, des BTP, du commerce, la santé, des Transports, de l' éducation entre autres, en facilitant leur accès aux ressources de moyen et long terme.

Client/Sponsor: Crée en septembre 1990 par l'Etat Nigérien suite à la liquidation de la Banque de Développement de la République du Niger (BDRN), la Société Nigérienne de Banque (SONIBANK) est une banque privée détenue en partie par des organismes parapublics nigériens (CNPS, ANPE, PMU), des partenaires privés dont un de référence, la Société Tunisienne des Banques STB ainsi que des institutions supranationales à savoir la BCEAO et la BOAD. La répartition du capital est présentée en annexe 1 de cette note conceptuelle. Ses fonds propres ont augmenté de 3 millions d'Euros lors de sa création à 28 millions d'Euros au 31 Décembre 2011. La SONIBANK est supervisée par la BCEAO.

Structure des coûts et Plan de Financement: La réserve des projets de la SONIBANK est estimée à 49 millions d'Euros pour la période 2012-2016 et le financement requis d'un montant de 10-13 millions d'Euros couvrirait de 20% a 25,5 % des besoins. Rôle de la Banque: Octroyer une LDC à hauteur de 10 Millions d'Euros avec une maturité de 6 à 8 ans, y incluant une période de grâce de deux ans

Marché: En 2011, le marché bancaire Nigérien comptait près de 180.000 titulaires de comptes et 10 banques dont la SONIBANK est l'un des leaders. L'épargne collectée par le système bancaire et financier était de 676,9 Millions d'Euros tandis que les crédits distribués s'établissaient à 655,5 Millions d'Euros. La faiblesse relative du taux de pénétration (inférieur à 1,5 %), laisse supposer des perspectives de croissance favorables pour les activités de crédit aux PME - PMI compte tenu de la demande non satisfaite.

Justifications pour la participation de la Banque:

Alignement Stratégique: La requête est en conformité avec les stratégies de la BAD pour le développement du secteur privé dont il vient appuyer les piliers suivants:

(i) renforcement du secteur financier, notamment les intermédiaires financiers commercialement viables ainsi que la microfinance et

(ii) appui aux entreprises privées, petites et moyennes en particulier. Il conforte également les stratégies de réduction de la pauvreté et de développement du secteur privé par l'accès aux ressources à moyen et long terme. Il est également en conformité avec le DSP 2005-2009 prorogé à 2012 du Niger ainsi que sa stratégie Nationale de lutte contre la pauvreté.

Viabilité Commerciale: En Décembre 2011, SONIBANK détenait approximativement 20% des emplois et des ressources du secteur financier, de plus SONIBANK présentait un résultat net provisoire de 5 ,2 millions d'Euros (en croissance de 14,5 % par rapport à l'exercice précédent) pour un taux de dégradation net du portefeuille de 15 % (Le taux de dégradation du Secteur Bancaire Nigérien est de 23 %). Son ROE (Rentabilité des Fonds Propres) était évalué à 19 % tandis que son ROA (Rendement de l'Actif) était de 2,3 %. Le ratio (Frais généraux / Produit Net Bancaire) était de 36,7 %. Son ratio de capital (Fonds propres / Risques) s'établissait à 21,61 % (contre un minimum de 8 % exigé par la BCEAO). L'encours total des crédits de la clientèle est passé de 107,08 millions d'euros en 2010 à 145,30 millions en 2011 soit une progression de 35,7 %. Le nombre de clients a progressé de 39.104 en 2010 à 43.308 en 2011 ainsi que celui des agences de 5 à 8 de 2004 à 2011

Impacts sur le développement: Les opérations de la SONIBANK s'inscrivent dans le cadre de la stratégie d'appui aux PME-PMI à travers la promotion de l'entreprenariat structurant en leur ouvrant l'accès au crédit de moyen et long terme. Dans cette optique, l'activité prioritaire de la SONIBANK est l'octroi de concours financiers aux PME-PMI Nigériennes (à ce jour 181 projets financés pour un montant total de 45 millions d'Euros). Dans son pipeline de projets à financer pour la période 2012/2017, la SONIBANK a estimé ses besoins à 49,3 millions d'Euros à répartir entre le financement des PME/PMI (27,3 millions d'Euros et le crédit Habitat (22 millions Euros) qui constitue un besoin crucial pour les cadres des entreprises Nigériennes.

Additionalité et Complémentarité: L'appui de la BAD viendra renforcer les concours financiers déjà apportés dans le passé par les IFDs sous régionales multilatérales partenaires de la SONIBANK que sont la BOAD et la BEI (20 millions d'Euros dont les échéances sont correctement honorées à ce jour). En outre, la LDC accordée à la SONIBANK permettra à la BAD d'apporter directement son concours aux PME-PMI nigériennes. Par ailleurs, l'octroi par la BAD de ressources à moyen et long terme permettra d'accompagner l'évolution des besoins actuels de la clientèle PME de la SONIBANK vers du crédit à moyen et long terme. Elle permettra aussi d'améliorer le niveau du ratio de couverture des emplois à moyen et long terme grâce à des ressources additionnelles passe de 76,9 % en 2010 à 54,24 % en 2011.Enfin la LDC permettra de mettre en place une politique environnementale et sociale ainsi qu'un système de gestion de risque aux meilleures normes de l'industrie financière. Guidance:

Niveau de revue: La note de risque préliminaire du projet est de 6. Au plan environnemental le projet est de catégorie 4. et la transaction n'excède pas 50 millions d'UC. La revue finale par OPSCOM n'est pas requise.

Plan de Processing:

Equipe d'évaluation du projet: B. Salah (Chef de projet, OPSM.4), (OPSM.5), N. Sapo Grabah(FTRY), Barnabas Aicha (FFMA), , G.Yaméogo (GECL), Eloise Fluet (ONEC), Sandrine Alissountin (EDRE). Pairs Evaluateurs S.Diop (OPSM 4), O. El Katani ( OPSM.4)

Revue initiale et concept


Bénéfices

3. JUSTIFICATION DE L'IMPLICATION DE LA BANQUE Analyse de l'alignement stratégique 3.1 Priorités du Pays Tel que mentionné dans le rapport de prolongement jusqu'en 2012 du DSP 2005-2009 Les priorités du Gouvernement Nigérien dans la SDRP sont axées sur:

(i) la recherche d'une croissance forte, diversifiée, durable et créatrice d'emplois;

(ii) l'accès équitable aux services sociaux de qualité;

(iii) la maîtrise de la croissance démographique;

(iv) la réduction des inégalités et le renforcement de la protection sociale des groupes vulnérables;

(v) le développement des infrastructures;

(vi) la promotion d'une gouvernance de qualité; et vii) la mise en œuvre efficace de la SDRP. C'est dans ce contexte que la LDC qui est sollicitée par la SONIBANK contribuera grandement à l'atteinte de ses priorités surtout en ce qui concerne les points

(i), et

(v). 3.2 Priorités de la Banque Le projet est en adéquation avec plusieurs politiques et stratégies de la Banque dont

(i) la stratégie long terme;

(ii) la politique du secteur financier de la Banque visant le développement du secteur financier par le biais d'instrument divers (dont les prêts privilégiés) afin de combler le gap de financement à moyen et long terme; 3.3 Priorités des opérations du secteur privé La requête est en conformité avec les stratégies de la BAD pour le développement du se cteur privé dont il vient appuyer les piliers suivants:

(i) renforcement du secteur financier, notamment les intermédiaires financiers commercialement viables et la microfinance et

(ii) appui aux entreprises privées, petites et moyennes en particulier. Il conforte également les stratégies de réduction de la pauvreté et de développement du secteur privé par l'accès aux ressources à moyen et long terme.

Analyse de l'impact sur le développement

3.18 Performances économiques Les opérations de la SONIBANK s'inscrivent dans le cadre de la stratégie d'appui aux PME-PMI à travers la promotion de l'entreprenariat structurant en leur ouvrant l'accès au crédit Moyen et Long terme. Dans cette optique, l'activité prioritaire de la SONIBANK est l'octroi de concours financiers aux PME-PMI Nigériennes (à ce jour 181 projets financés pour 45 millions d'Euros).

3.19 Sur la base des besoins de financement exprimés par la SONIBANK, 49 ,3 Millions d'euros seront mobilisés et investis sur la période 2012-2016 dans le financement des secteurs suivants: PME/PMI à hauteur de 27,3 millions d'Euros et pour les Crédits Habitat à hauteur de 22 millions d'euros. La BAD financera le portefeuille lié aux PME-PMI ainsi que celles des secteurs ( Immobilier/Construction/BTP) mais pas de crédits Habitat individuels Sur ce montant la BEI va octroyer 2 millions d'Euros au titre du reliquat de la convention de financement déjà conclu, la BOAD va contribuer à hauteur de 15,2 millions d'Euros en travers deux LDC dont l'une a obtenu l'accord de principe et le second est en cours d'instruction. La LDC d'un montant de 10 millions d'Euros sollicitée auprès de la Banque représentera environ 20% du total des ressources qui seront mobilisées pour réaliser ce programme de la SONIBANK.

3.20 Cette nouvelle LDC servira particulièrement à la SONIBANK dans son dessein de s'engager de manière plus présente dans le crédit long terme, activité qu'elle n'a pas pu opérer du fait de l'absence de ressources longues. Pour rappel l'encours des crédits Court terme au niveau de la SONIBANK a évolué de 25,4 milliards FCFA en 2007 à 49,5 milliards FCFA en 2011 soit une progression moyenne de 18% par an. Les crédits à moyen terme ont connu également une progression moyenne de 23% par an, passant de 13,5 milliards FCFA en 2007 à 31,4 milliards FCFA en 2011. imputable notamment aux crédits octroyés aux PME/PMI nigériennes grâce aux ressources longues mobilisées par la SONIBANK auprès de la BEI et de la BOAD ainsi que la mise en place de plus en plus accrue de crédits logement en faveur du personnel de certaines grandes sociétés et institutions au Niger.

3.21 Développement du Secteur Privé et Effet de Démonstration La ligne de crédit permettra à la SONIBANK de disposer des ressources longues requises pour financer les projets d'investissement soumis par les PME/PMI ainsi que le crédit habitat, favorisant ainsi l'accès des promoteurs aux crédits à long terme en plus des prêts à court et moyen terme actuellement consentis. C'est ainsi que dans ses projections au niveau de son plan d'affaires, la SONIBANK compte faire accroître ses crédits à moyen et long terme de 10% par an à partir de 2012.

3.22 Effet sur les finances publiques Le projet bénéficiera au Gouvernement Nigérien à travers les impôts et taxes additionnelles sur les revenus collectés auprès des entreprises existantes ainsi que celles nouvellement créées grâce au financement apporté par la BAD.

3.23 Effets sur l'environnement Selon les directives environnementales et sociales de la Banque, la ligne de crédit devrait être classée catégorie (4) conformément aux responsabilités des intermédiaires financiers en matière environnementale et sociale. En gén éral, les projets soumis font l'objet d'un examen environnemental et social préalable de l'emprunteur. La mission conseillera la SONIBANK dans l'élaboration d'un Système de Gestion Environnementale et Sociale.

3.24 Effets sociaux et genre En effet les PME/PMI qui vont bénéficier des prêts de SONIBANK vont consolider et même augmenter le nombre d'emplois qu'ils ont créé à ce jour. Il en sera de même pour le développement des infrastructures avec le concours des PME/PMI qui seront sollicités pour la réalisation ou la sous- traitance de certains marchés.

Analyse de l'additionnalité et de la complémentarité

3.25 Atténuation des risques politiques L'appui de la BAD viendra renforcer les concours financiers déjà apportés dans le passé par les IFD sous régionales et multilatérales partenaires de la SONIBANK que sont la BOAD et la BEI (20 millions d'Euros dont les échéances sont correctement honorées à ce jour). En outre, la LDC accordée à la SONIBANK permettra à la BAD d'apporter directement son concours aux PME-PMI nigériennes.

3.26 Atténuation des risques financiers L'octroi par la BAD de ressources à moyen et long terme permettra à la SONIBANK d'accompagner l'évolution actuellement constatée, des besoins, de sa clientèle, surtout celle des PME -PMI, vers du crédit long terme. L'accès à des ressources à moyen et long terme, lui donnera l'opportunité de bénéficier d'une meilleure adéquation entre ses ressources et ses emplois; l'un des effets immédiats sera l'amélioration du ratio de couverture des emplois à moyen et long terme par des ressources stables.

3.27 Viabilité commerciale additionnelle D'après les estimations de la Sonibank, la ligne de crédit devrait contribuer à l'évolution du résultat de 3,856 Milliards FCFA en 2011 à 5,175 Milliards FCFA en 2016 (soit une augmentation de 34% en 5 ans). 3.28 Amélioration de la qualité du projet A définir.

3.29 Additionnalité et complémentarité avec les autres bailleurs de fonds Ce concours supplémentaire apporté par la BAD sera de nature à renforcer la confiance des autres IFD vis-à-vis de la SONIBANK. En effet, l'octroi par la Banque d'une ligne de crédit viendra consolider les financements accordés par d'autres bailleurs de fonds (BOAD, BEI) en apportant, à la SONIBANK, le complément de ressources nécessaire à son expansion.


Contacts clés

DIALL Hammadoun Amadou - PIFD


Coûts

Source Montant
BADEUR 10.952.718
Co-financierEUR 6.765.410
DeltaEUR 17.718.128
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.