Les Assemblées annuelles 2019 du Groupe de la Banque africaine de développement se tiendront du 11 au 14 juin 2019 à Malabo, en République de Guinée équatoriale. En savoir plus

Route Dinguiraye-Nioro-Keur Ayib


Aperçu

  • Référence: P-SN-DB0-020
  • Date d’approbation: 28/05/2014
  • Date de début: 16/02/2015
  • Date d'évaluation: 22/02/2014
  • Statut: En coursOnGo
  • Agence d'implémentation: AGENCE DES TRAVAUX ET DE GESTIONS DES ROUTES (AGEROUTE)
  • Emplacement:

Description

Composantes du projet L'objectif sectoriel du projet est de contribuer à l'accroissement des échanges sous régionaux et au désenclavement de zones rurales nationales. Le projet a pour objectif spécifique de faciliter la circulation des biens et des personnes le long de la route Dinguiraye-Nioro-Keur Ayib en vue d'accroître les échanges commerciaux avec le reste du pays et/ou avec la sous-région et améliorer l'accessibilité des populations aux services de base. Les composantes du projet sont résumées dans le tableau 2.1 ci-après. 4 Tableau 2.1 - Résumé des composantes du projet Composantes Coût estimatif (HTTD) en Millions d'UC Description des composantes Travaux Routiers 24,81 A.1 - Travaux de réhabilitation de la route principale y compris les mesures de protection de l'environnement A.2 - Aménagement /Réhabilitation de la voirie de Nioro A.2 - Contrôle et surveillance des travaux routiers A.4 - Sensibilisation des populations de la zone du projet Aménagements connexes 3.76 B.1:

(i) Pistes rurales;

(ii) Réhabilitation d'infrastructures scolaires;

(iii) Construction d'infrastructures sanitaires;

(iv) Réhabilitation Infrastructures marchandes et transport;

(v) Appui aux femmes (formation, activités génératrices de revenus) B.2 - Contrôle et surveillance des travaux d'aménagements connexes Etudes:

(i) Etude techniques APS, APD, DAO de la RN7 (Tronçon Tamba - Navel) et

(ii) Etude sur la stratégie de mobilité urbaine de Kaolack 0.99

(i) Le tronçon Tambacounda - Navel, situé sur la route nationale n°7, constitue une interconnexion entre le corridor Cu2a reliant Dakar à Bamako par le nord et l'Eurafricaine (Dakar - Saint Louis - Rosso - Tanger - Madrid).

(ii) L'étude sur la stratégie de mobilité urbaine de la ville de Kaolack permettra de faire le diagnostic, l'identification des enjeux et actions à entreprendre et sera assortie d'un Plan des déplacements urbains (étude d'organisation des déplacements) pour la ville de Kaolack (environ 200 000 habitants) chef-lieu de la région. Gestion et suivi du projet 0,64 D.1 - Appui à la Cellule de Gestion du projet D.2 - Audit du projet D.3 - Suivi-évaluation des impacts du projet


Objectifs

L'objectif sectoriel du projet est de contribuer à l'accroissement des échanges sous régionaux et au désenclavement de zones rurales nationales. Le projet a pour objectif spécifique de faciliter la circulation des biens et des personnes le long de la route Dinguiraye-Nioro-Keur Ayib en vue d'accroître les échanges commerciaux avec le reste du pays et/ou avec la sous-région et améliorer l'accessibilité des populations aux services de base.


Justificatif

Les infrastructures et services de transport constituent un des sous-secteurs d'appui à la création de richesses pour une réduction de la pauvreté au Sénégal. La contribution du sous-secteur à la formation du Produit Intérieur Brut est de 4% en moyenne sur la période 2000-2011, alors que sa part dans la valeur ajoutée du secteur tertiaire est de 9% en moyenne de 2000 à 2011. Les dépenses d'investissement dans le secteur des transports ont été majoritairement investies dans le sous-secteur routier (90% pour la période 2005-2011) qui a un rôle prépondérant dans la mobilité des personnes et des biens à travers le pays et dans la sous-région. En effet, il assure plus de 90 % des besoins de déplacements des personnes et des biens. Il occupe, en particulier, une place incontournable dans l'accès des populations aux services sociaux. Sa contribution directe aux performances économiques et sociales et ses effets induits sur le reste de l'économie nationale, placent ce secteur au coeur des stratégies de développement durable du Sénégal comme les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et le Plan du Sénégal Émergeant (PSE). 1.2.2 La route Dinguiraye - Nioro - Keur Ayib, d'une longueur d'environ 40 km, est une section de la route nationale n°4 qui fait partie du corridor transgambien et représente une liaison économique et stratégique entre le Nord et le Sud de la Gambie et du Sénégal sur la transafricaine Dakar-Lagos. La RN4 constitue, de par sa localisation stratégique au sein du bassin arachidier, un axe important pour la collecte et l'évacuation des produits agricoles vers les grands centres commerciaux. Ce tronçon est actuellement la section en plus mauvais état de la transgambienne et de ce fait constitue aujourd'hui le maillon faible de ce corridor. Son aménagement permettra d'assurer un niveau de service satisfaisant et de favoriser les échanges avec la région naturelle de la Casamance ainsi que les pays limitrophes tels que, la Guinée Conakry, la Gambie et la Guinée Bissau. Le projet s'inscrit également dans le cadre du Projet Pôle de développement de la Casamance (PPDC) lancé le 17 mars 2014 qui vise à transformer la Casamance en pole de développement et contribuer ainsi à une meilleure stabilité. 1.2.3 L'intérêt de la Banque à accompagner un tel projet réside d'abord sur son alignement sur les différents cadres stratégiques existants (SLT, DSP etc.). Il se justifie surtout par la réponse qu'il va apporter pour répondre aux besoins de la demande de transport routier par l'amélioration du niveau de service de la route tout en assurant l'accessibilité des populations aux zones de production agricole de la ZIP. La réhabilitation de la route figure dans le cadre du Plan d'Actions Prioritaires (PAP 2014-2018) du PSE du pays et s'inscrit dans la continuité de l'intervention de la Banque sur le corridor transgambien. Il permettra notamment de consolider et compléter le projet de construction du pont sur le fleuve Gambie qui se trouve en aval de cet axe routier et dont l'exécution est en cours sur financement de la Banque.


Bénéfices

Les principaux bénéficiaires du projet sont les actifs agricoles, lesquels éprouvent des difficultés d'approvisionnement en intrants et pour l'écoulement de leurs produits en raison de l'état des axes routiers. Le projet aura un impact positif sur les femmes et les jeunes en améliorant leur accès aux activités socio-économiques et par la création de nouvelles perspectives d'emplois. Les autres bénéficiaires du projet sont les industriels, les exploitants forestiers, les trans porteurs et chargeurs dont les coûts d'exploitation et les coûts logistiques seront significativement réduits avec la réhabilitation de l'axe et l'aménagement des pistes rurales. Ces effets positifs seront encore amplifiés avec la mise en oeuvre du projet multinational Gambie-Sénégal qui est en cours et qui comprend la construction du pont sur le fleuve Gambie et des mesures de facilitations entre les deux pays notamment l'aménagement d'un poste de contrôle juxtaposé à la ville frontalière de Keur Ayib


Contacts clés

WADE Mohamed El Abass - RDGW3


Coûts

Source Montant
FADUAC 23.770.000
GovernementUAC 6.430.000
TotalUAC 30.200.000
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.