Les Assemblées annuelles 2019 du Groupe de la Banque africaine de développement se tiendront du 11 au 14 juin 2019 à Malabo, en République de Guinée équatoriale. En savoir plus

Projet énergie OMVG : Aménagements hydroéléctriques de Sambangalou et kaleta, ligne Inter. elec.


Aperçu

  • Référence: P-Z1-FA0-018
  • Date d’approbation: 30/09/2015
  • Date de début: 22/11/2016
  • Date d'évaluation: 19/12/2014
  • Statut: En coursOnGo
  • Agence d'implémentation: PMVGRN-OMVG
  • Emplacement: Gambie, Guinée, Ginnée Bissau, Sénég

Description

Le Programme Energie de l'OMVG comprenait initialement:

(i)L'aménagement hydroélectrique de Kaléta situé sur le Konkouré dans la sous préfecture de Tondon, préfecture de Dubréka, à 115 km en ligne droite au nord-est de Conakry et à 130 km en amont de l'embouchure du fleuve Konkouré, en territoire de la république de Guinée. La cote de retenue normale est de 110 m, avec un réservoir au fil de l'eau qui aura une superficie de 2,82 km² et un volume total d'eau de 22 millions de m3 ou 22 h m3. L'aménagement comprendra les ouvrages ci - après: - Barrage poids en béton compacté au rouleau (BCR) d'une hauteur sur fondation de 22 m et une longueur en crête de 983 m, - Usine électrique en pied de barrage équipée de 3 groupes turbines-alternateurs de type Kaplan de 80 MW chacun de puissance installée et un débit d'équipement de 180 m3/s par groupe, soit un débit d'équipement total de 540 m3/s; alimentée par 3 conduites forcées qui amènent l'eau aux bâches spirales des turbines Kaplan de la centrale, -Ligne 225 kV de raccordement au réseau 225 kV de l'OMVG, -Cités d'habitation du maître d'ouvrage, -Route d'accès d'une longueur de 69,5 km depuis la localité de Koubiya sur la route nationale Conakry - Boké.

(ii) L'interconnexion des réseaux électriques des quatre pays membres constituée: -d'une ligne 225 kV bouclée de longueur totale de 1 677 km, en alliage d'aluminium de sections 570 mm² et 228 mm², ayant une capacité de transit thermique en boucle de 800 MW et dont un des câble de garde est équipé de fibres optique, -14 postes 225/30 kV et un poste 225/110/30 kV, -et d'un système automation avec un dispatching principal à Kaléta et d'un dispatching de repli à Sambangalou.

(iii) L'aménagement hydroélectrique de Sambangalou est localisé à environ 22 km au sud de Kédougou à l'intérieur du bassin versant du fleuve Gambie, en territoire de la république du Sénégal. La cote de retenue normale est de 200 m, avec un réservoir de régularisation annuelle qui aura une superficie de 181 km² et un volume total d'eau de 3,8 milliards de m3, dont 80% en territoire guinéen et 20% en territoire sénégalais. L'aménagement aura les ouvrages ci - après: -Barrage poids en béton compacté au rouleau (BCR) d'une hauteur sur fondation de 90 m et une longueur en crête de 573 m, -Usine électrique en pied de barrage équipée de 4 groupes turbines-alternateurs de type Francis de 32 MW chacun de puissance installée et un débit d'équipement de 50 m3/s par groupe, soit un débit d'équipement total de 200 m3/s; alimentée par quatre conduites forcées qui amènent l'eau aux bâches spirales des turbines Francis de la centrale, -Ligne 225 kV de raccordement au réseau 225 kV de l'OMVG, -Cités d'habitation du maître d'ouvrage et des entreprises, -Route d'accès d'une longueur de 22 km depuis la ville de Kédougou.

(iv)A ces composantes sont associées: a) les mesures environnementales et sociales; b) les services de consultants pour l'assistance technique à la maîtrise d'ouvrage (AMO) et les services de consultants pour le contrôle, la supervision et la surveillance des travaux ou la maîtrise d'œuvre d'exécution (MOE).

Le périmètre du projet énergie de l'OMVG a été modifié du fait que la composante barrage hydroélectrique de Kaléta est exécutée sous maîtrise d'ouvrage de la Guinée. Le projet d'aménagement hydroélectrique de Kaléta lui est désormais associé, car le caractère régional de cet ouvrage est maintenu avec la décision de cession par la Guinée de 30 % de l'énergie qui sera produite par la centrale de Kaléta.

Le projet énergie de l'OMVG consiste maintenant en l'aménagement du barrage hydroélectrique de Sambangalou d'une puissance de 128 MW et en la construction d'un réseau d'interconnexion à haute tension pour l'évacuation de l'énergie, comprenant 1 677 km de lignes à 225 kV et 15 postes de transformation haute tension/moyenne tension.


Objectifs

L'objectif sectoriel du projet vise à renforcer la coopération et l'intégration régionale des pays membres de l'OMVG dans le secteur de l'énergie, et particulièrement dans le sous-secteur de l'électricité. Le Projet a pour objectifs spécifiques la réalisation du barrage hydroélectrique de Sambangalou, ainsi que de la ligne d'interconnexion des réseaux électriques des quatre pays membres de l'OMVG.


Justificatif

La réalisation du projet est justifiée par les résultats positifs des études financées par la BAD; à savoir les études de préfaisabilité (1994-1996), les études de faisabilité (2002-2004) et les études APD/DAO (2005-2007). Ce projet s'inscrit dans la stratégie commune d'aménagement des bassins des cours d'eau sous juridiction de l'OMVG. Cette stratégie vise la réalisation des projets d'infrastructures énergétiques qui vont permettre de rendre effective l'intégration sous régionale par la mise en commun des moyens de production et de transport d'énergie électrique des pays membres qui souffrent actuellement d'un déficit énergétique important. La réalisation de ces ouvrages va favoriser:

(i) l'intégration régionale par l'interconnexion des réseaux électriques et de télécommunications des pays membres,

(ii) l'accroissement des taux d'accès aux services modernes d'électricité et de télécommunications,

(iii) les échanges d'énergie électrique entre les pays membres à travers le marché d'énergie électrique qui sera ainsi créé,

(iv) la fiabilisation et la sécurisation de l'approvisionnement en énergie électrique des pays membres,

(v) la baisse des coûts de production et des tarifs pratiqués grâce au partage des réserves et aux économies d'échelle et par conséquent, l'accroissement de la compétitivité des entreprises et de l'économie des pays de l'OMVG,

(vi) la mise en commun des ressources énergétiques, notamment hydroélectriques abondantes et inégalement réparties entre les pays membres et (vii) l'augmentation des terres arables en Gambie et la pratique de l'agriculture irriguée dans le bassin aval du fleuve Gambie grâce à une plus grande disponibilité de l'eau (réservoir de Sambangalou, (viii) la création des pôles de développement régionaux en profitant des avantages induits par le désenclavement de certaines zones de production grâce aux routes d'accès, à la disponibilité d'une énergie peu coûteuse, et à la présence d'une main d'œuvre qualifiée.


Bénéfices

La vocation principale du Projet Energie de l'OMVG est de fournir une énergie renouvelable et à bas coût à quatre pays de l'Afrique de l'Ouest améliorant ainsi le bien être des populations et favorisant le développement économique de cette région du monde. Ce Programme (et le Projet) permettra également de réduire de façon appréciable la consommation de produits pétroliers nécessitée par les centrales thermiques, préservant ainsi l'environnement et renforçant par la même occasion l'indépendance énergétique des pays. Ses avantages sont multiples:

(i) Production de 1 348 GWh/an d'énergie propre pour contribuer à la satisfaction de la demande croissante de la zone OMVG;

(ii) Contribution majeure à l'intégration sous-régionale;

(iii) Exploitation de ressources naturelles renouvelables dans un souci de développement durable;

(iv) Prix de revient de l'énergie hydroélectrique inférieur aux solutions thermiques alternatives;

(v) Amélioration de la fiabilité globale du secteur électrique;

(vi) Réduction des coûts de production d'énergie électrique grâce entre autres, à la mutualisation de la réserve tournante des quatre pays; (vii) Réduction des émissions de CO2; (viii) Création d'emplois; (ix) Économie de devises, (x) Electrification rurale, (xi) Agriculture irriguée et lutte contre les inondations, (xii) l'interconnexion des quatre pays par la liaison en fibre optique, etc.


Contacts clés

TOURE Minkailou Halidou - RDGW1


Coûts

Source Montant
FADUAC 3.750.000
GovernementUAC 6.720.000
Co-financierUAC 95.260.000
TotalUAC 105.730.000
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.