Le développement de l’énergie géothermique au Kenya : un modèle de référence

Contexte

Bien que le Kenya produise tout juste assez d’électricité pour répondre à la demande actuelle des ménages et des entreprises reliés au réseau, il est constamment affecté par des coupures de courant qui non seulement occasionnent des inconvénients, mais font également perdre des revenus aux entreprises qui en dépendent. Le problème réside en grande partie dans la dépendance du pays à l’égard de l’énergie hydroélectrique, qui représente la moitié environ des capacités installées. Comme il n’y a pas de marge de réserve en cas de baisse de la production électrique par temps de sécheresse, le gouvernement est obligé de supporter les frais d’une production électrique de secours. Compte tenu du coût de cette énergie, cette solution doit être écartée dans le long terme. Aujourd’hui, une part de 13 % seulement de l’approvisionnement électrique du Kenya provient de l’énergie géothermique, alors que l’exploitation de tout le potentiel de cette source pourrait répondre à cinq fois la demande entière du pays.

Le développement de l’énergie géothermique au Kenya : un modèle de référence

Aperçu du projet - Projet de développement géothermique de Menengai

Pays et/ou région concernée : Le Kenya et la vallée du Rift de l’Afrique de l’Est
Secteur : Énergie propre
Financements avec le concours de la BAD : 124 millions de dollars EU de la BAD et 25 millions de dollars EU des Fonds d’investissement climatique

Produits : 

  • génération supplémentaire attendue de 400 MW d’énergie électrique à base de vapeur, équivalant à 26 pour cent de la puissance actuelle  installée  par des producteurs d’électricité indépendants 

Objectifs

Objectif

Depuis 2011, la BAD, en partenariat avec les Fonds d’investissement climatique, l’Agence française de développement, la Banque européenne d’investissement et le gouvernement kenyan, travaille à la diversification du bouquet énergétique du Kenya, en cherchant à doter le pays en énergie propre, fiable et de faible coût.  Elle travaille aussi à renforcer le réseau national en augmentant d’environ 10 % la puissance installée en  énergie renouvelable.  Ce qui est conforme à la vision du pays en matière de croissance verte. Plus particulièrement, le projet vise à mettre en valeur le champ de vapeur géothermique de Menengai afin que suffisamment de vapeur pour la génération de 400 MW de puissance électrique soit produite de manière indépendante par des producteurs du secteur privé.

Faits marquants

  • Le projet de Menengai est le premier à être approuvé sous le Programme des Fonds d’investissement climatique pour le renforcement des énergies renouvelables dans les pays à faible revenu.
  • Il a contribué à établir, et a été le premier à tester un nouveau modèle de développement rapide de ressources géothermiques dans le système de la vallée du Rift est-africain.
  • Ce modèle prévoit le financement des étapes initiales et des activités à haut risque, liées pour la plupart aux forages, par des institutions de financement du développement, y compris la BAD.
  • Ce financement se fait au moyen de prêts concessionnels, afin que soit ouverte la voie à l’entrée subséquente d’investisseurs privés s’occupant de convertir la vapeur en énergie électrique.
  • La Banque tirera parti de cette expérience pour contribuer à la réalisation de plans géothermiques futurs aux Comores, à Djibouti, en Éthiopie et en Tanzanie. 

Les impacts

Impacts attendus à l’achèvement du projet :

  • approvisionnement supplémentaire en énergie répondant aux besoins de 500 000 ménages et 300 000 petites entreprises du Kenya, et fournissant 1 000 GWh d’énergie à d’autres entreprises et industries de ce pays
  • élimination d’émissions équivalant à 2 millions de tonnes de CO2 par année
Dr. Peter A. Omenda, General Manager, Geothermal Development Company

We hope that by 2030, ninety percent of Kenya’s population will have electricity in their homes all thanks to what you see happening behind us.

- Dr. Peter A. Omenda, General Manager, Geothermal Development Company

Patrick Nyoike, Former Permanent Secretary, Kenyan Ministry of Energy

Geothermal is to support our socio-economic transformation and also to improve the quality of our lighting energy everywhere, including rural Kenya.

- Patrick Nyoike, Former Permanent Secretary, Kenyan Ministry of Energy

Geoffrey Muchemi, Development Manager, Olkaria Geothermal Project, KenGen

The geothermal footprint is very minimal. Emissions from geothermal, that is hydrogen sulfate and sulfur dioxide is so small that it has no effect on human beings and animals.

- Geoffrey Muchemi, Development Manager, Olkaria Geothermal Project, KenGen

Unnamed carpenter, Kenya

When there is no energy, there is nothing you can do. Electricity is a must. Without electricity, no work.

- Unnamed carpenter, Kenya

The electricity (generated) is expected to reduce the current price of electricity, which is KSh 16 per kilowatt per hour, to KSh 7-9... Cheaper electricity will spur economic activities both at local and national levels, resulting in job creation and improved livelihoods.

- Caleb Indiatsi, Geothermal Development Company Manager of Corporate Planning and Projects