Le pont HKB révolutionne la mobilité urbaine à Abidjan

Inauguré en 2014, le troisième point change le quotidien de milliers d’Ivoiriens. Il constitue projet d’infrastructure privé le plus important de Côte d’Ivoire depuis plus d’une décennie.
Inauguré en 2014, le troisième point change le quotidien de milliers d’Ivoiriens. Il constitue projet d’infrastructure privé le plus important de Côte d’Ivoire depuis plus d’une décennie. 

Contexte

Abidjan, mégalopole scindée en deux

La lagune Ebrié sépare Abidjan en deux. Sur sa rive Nord, s’étalent les quartiers résidentiels de Cocody, Deux-Plateaux et Riviera, peuplés de plusieurs centaines de milliers d’habitants. Au Sud, la zone portuaire et l’aéroport, où sont installés commerces et industries. À vol d’oiseau, les deux zones sont distantes d’à peine deux ou trois kilomètres. Pourtant, les dizaines de milliers d’Ivoiriens qui traversent quotidiennement la lagune ont longtemps connu un véritable calvaire. 

Le pont Henry Konan Bédié (HKB) en bref :

  • Inauguré en décembre 2014
  • 7 km de viaduc et de voies d’accès
  • 80.000 véhicules par jour
  • Cout total du projet  : 270M€
  • Prêt BAD : 58M€

Projet réalisé en partenariat avec le Gouvernement de Côte d’Ivoire, Bouygues S.A, ainsi que d’autres banques de développement et banques privées.

Objectifs

HKB milestones

  • 1996 - Lancement d’un appel d’offre international par l’Etat de Côte d’Ivoire
  • 1997 - Signature de la convention e concession entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la société SOCOPRIM, dont l’actionnaire majoritaire est le groupe Bouygues S.A.
  • 2000 - Les premiers travaux sont suspendus suite à la crise politique
  • 2011 - Reprise des travaux grâce à une avance de fonds par l’Etat de Côte d’Ivoire
  • 2012 - En tant que chef de file des bailleurs de fonds, la BAD débloque un prêt de 58M€
  • 2014 - Inauguration ((cliquer ici pour voir le discours du Président de la BAD, Donald Kaberuka))

 

Ressources

Ahmed, taxi driver from Burkina Faso

I cross the bridge three or four times a day. In the morning, I head towards Marcory to drop my customers off at work, then in the evening I collect them and bring them back to Riviera or Cocody. It's a really easy crossing because the road is always clear.

Ahmed, taxi driver from Burkina Faso

Lydia, gas station attendant

The petrol station opened just after the official opening of the bridge. There are 12 of us who work here, and for many of us it's our first job.

Lydia, gas station attendant

Konaté from Blokosso (Cocody), medical equipment salesman

Many of my customers are located on the other side of the lagoon. Before the new bridge was opened, the traffic was so bad I never knew how long it would take me to get to them. This new bridge has made my life so much easier.

Konaté from Blokosso (Cocody), medical equipment salesman

Dao, bricklayer, and Alfonse, plant operator

We've been working on this site for three years, and now we've almost reached the end of the project. Many of our colleagues have already left, but we're still here. We must be doing something right!

Dao, bricklayer, and Alfonse, plant operator