Vous êtes ici

L’énergie propre en mouvement : Projet de développement géothermique de Menengai au Kenya

03-mai-2016

Contexte

Au Kenya, l’accès à l'électricité reste relativement limité. Seule la moitié de la population y a accès avec un coût bien plus élevé que ceux pratiqués dans d’autres économies africaines. A cela s’ajoute l’instabilité du réseau avec des délestages fréquents remettant en cause le recours, en grande partie, à la production de l’énergie hydroélectrique.

Face à cela, la diversification des sources d’alimentation en électricité est alors devenue un enjeu tout à fait prioritaire pour le pays. Conscient de son immense potentiel géothermique, le Kenya s’est engagé, dans le cadre de sa vision 2030, à faire monter en capacité sa production électrique à travers le projet développement ...
géothermique de Menengai, financé à hauteur de 502,9 millions de dollars EU par la Banque. D’une puissance de 400 MW, il permettra de fournir une électricité fiable, propre et abordable à des milliers de ménages et d’industries. Bien qu’elle induise de lourds investissements, la géothermie demeure compétitive par rapport aux autres énergies renouvelables. Avec une très faible empreinte carbone, elle permet aux pays qui en sont dotés, d’atténuer considérablement les effets du changement climatique. C’est dans ce contexte qu’en 2011, le gouvernement kenyan a sollicité l’appui technique et financier de la Banque pour réaliser ce projet.

Objectifs

Objectif

  • Augmentation de la capacité de production d’énergie géothermique de 400 MW
  • Fourniture d’une électricité fiable, propre et abordable pour 500.000 ménages et 300 000 micro-entreprises
  • Accélération de la transition énergétique de l’économie kenyane  à travers l’accroissement de la part de l’energie géothermique dans le bouquet énergetique national
  • Réduction de la fréquence des délestages causés par la volatilité de la production hydroéléctrique

Faits marquants

  • Approbation  : 2011
  • Financement : 502,9 millions dollars EU
  • Bénéficaires : 500.000 foyers et 300.000 micro-entreprises​

Les impacts

  • Taux d’accès à l’électricité en hausse de 20%
  • Capacité de production d’énergie géothermique augmentée de 26%
  • Volumes des émissions de CO2 réduit de 2 millions de tonnes
  • Coût du kilowatt-heure diminué de 22%
  • Transition énergétique accélérée 

Sections Connexes