Vous êtes ici

La nutrition en Afrique

Une nutrition de qualité est la pierre angulaire d’un développement de qualité, tant humain qu’économique. Partant, la nutrition est au cœur des programmes « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie de la population de l’Afrique », qui figurent dans le Top 5 des priorités de la Banque.

Une nutrition améliorée contribue à la réduction de la pauvreté, à une meilleure santé et à une baisse du taux de mortalité, notamment chez les plus vulnérables, comme les femmes et les enfants. La Banque entend investir davantage dans la lutte contre la sous-nutrition, ainsi que dans des activités spécifiques en faveur de la nutrition, dans tous les secteurs où elle intervient, par le biais de partenariats et d’investissements directs.

« Les dirigeants africains doivent s’engager à éliminer la faim et à assurer la sécurité nutritionnelle de leurs populations. Cela ne peut se faire qu’avec de la volonté politique et de la détermination »  

- Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement promet de développer « l’infrastructure de la matière grise » en Afrique.

La malnutrition revêt deux dimensions : la sous-nutrition d’une part, et le surpoids/l’obésité d’autre part. La sous-nutrition se décline elle-même en trois volets : l’insuffisance pondérale, la cachexie et le retard de croissance. Les enfants sous-alimentés dans les 1 000 premiers jours de leur vie – soit du début de la grossesse de la mère jusqu’aux deux ans de l’enfant – sont sujets à des maladies chroniques et à un développement cognitif altéré. À l’instar de l’insuffisance pondérale et de la cachexie, le retard de (…) Lire la suite


Vidéos

24/08/2016 - Nutrition: Building economies through grey matter...