Vous êtes ici

Les solutions financières du MAFDE

Le MAFDE a pour rôle d'élaborer des stratégies sur des solutions financières innovantes qui favorisent l'accès à des engrais de qualité et à moindre coût en Afrique. Grâce à une étude de faisabilité, le Mécanisme a identifié trois systèmes de garantie de crédit pour le financement des engrais en Afrique :

  • Garantie de crédit de portefeuille :

Ce régime est idéal pour atténuer le risque lié aux fonds de roulement. Les garanties de crédit de portefeuille ciblent les grossistes, les distributeurs, les négociants en produits agricoles et les détaillants. Il permet à une institution financière participante d'accorder une garantie de crédit partielle à tout bénéficiaire répondant aux critères d'admissibilité et auquel l'institution financière partenaire a décidé d'accorder un prêt de fonds de roulement ou une facilité de crédit. Dans ce cas, la garantie du MAFDE couvre 50 % de la partie impayée du prêt, plus les intérêts payables au moment où la garantie est appelée par l'institution financière.

  • Garantie de crédit mobile :

Ce système de garantie de crédit s'adresse aux importateurs privés, aux mélangeurs, aux grossistes et aux entreprises de distribution qui ont besoin de capitaux d'investissement. Dans ce cas, le MAFDE, par l'intermédiaire de son partenaire local de mise en œuvre, décide s'il y a lieu de fournir un accord d'engagement pour une garantie au bénéficiaire cible. L'accord d'engagement offre une confirmation par le MAFDE qu'une partie d'un prêt potentiel peut être garantie. Le bénéficiaire peut donc l'utiliser pour emprunter à des taux d'intérêt concurrentiels auprès de diverses institutions financières. Une fois le financement obtenu, le MAFDE fournit alors une garantie partielle pour couvrir jusqu'à 50 % de la partie impayée du principal du prêt, à laquelle s’ajoutent les intérêts payables lorsque la garantie est appelée par l'institution financière.

  • Garantie de crédit commercial :

Le modèle de garantie du crédit commercial proposé par le Partenariat africain pour les engrais et l'agrobusiness (AFAP) fonctionne à deux niveaux.  Le premier niveau va des fournisseurs, en amont, aux grossistes, tandis que le deuxième niveau est constitué des grossistes et des détaillants. Les grossistes jouent donc un rôle crucial, à la fois pour les acteurs en amont et comme source de produits et de crédits pour les acteurs en aval. Dans le cadre de ce modèle de crédit commercial, un importateur, un industriel ou un fournisseur d'engrais met de l'engrais à la disposition des grossistes à crédit. Et le MAFDE partage le risque de crédit associé à la transaction avec le fournisseur, selon les termes convenus. Le grossiste donne ensuite le produit à crédit aux distributeurs et la chaîne continue jusqu'à ce que les engrais parviennent aux petits exploitants agricoles. Le modèle peut également s'appliquer aux coopératives agricoles.