Vous êtes ici

Mise en œuvre

Pays de mise en œuvre

Selon le document-cadre établissant le Mécanisme, tous les pays africains peuvent bénéficier du MAFDE, qui ainsi répond à des besoins à l'échelle continentale. La Déclaration d'Abuja appelle d’ailleurs tous les pays de l'Union africaine à soutenir les activités du MAFDE, à lui fournir des ressources et à y prendre part de manière active. Aussi, tout pays africain est éligible au MAFDE, à la fois comme contributeur et comme bénéficiaire.

La priorisation des pays éligibles du MAFDE se fonde sur :

  • l'engagement d'un pays à mettre en œuvre l'allocation de 10 % du budget national au profit du secteur agricole, comme le stipule la Déclaration de Maputo ;
  • le potentiel d'un pays à mettre en œuvre des programmes et projets de façon efficace et durable ;
  • la contribution budgétaire d'un pays au Mécanisme.

Mise en œuvre des garanties de crédit

Critères de sélection pour la première phase et la sélection des cultures :

  • Impact sur les agriculteurs : il s'agit de l'impact sur la productivité alimentaire par culture menée par le programme Technologies pour la transformation de l'agriculture africaine (TAAT) ;
  • Cultures stratégiques : ces produits sont classés par ordre de priorité en fonction de celles établies par l'Union africaine et de la stratégie de la Banque africaine de développement pour Nourrir l’Afrique ;
  • Demande : ici, l'accent est mis sur la demande globale en cultures et la demande locale en engrais ;
  • Possibilités de financement : la décision de financement dépend également de l'engagement politique, des incitations à mobiliser des fonds, des activités existantes, etc.

Sur la base de ces critères, la mise en œuvre de la première phase des activités cible les cultures et pays suivants :

Pays
  • Côte d’Ivoire
  • Éthiopie
  • Ghana
  • Kenya
  • Mozambique
  • Nigeria
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Zambie
Cultures
  • Blé
  • Cacao
  • Café
  • Coton
  • Horticulture
  • Mais
  • Manioc
  • Mil
  • Niébé
  • Palmier à huile
  • Riz
  • Soja
  • Sorgho

Partenaires dans la mise en œuvre des garanties de crédit 

Afin d'atteindre les acteurs de la chaîne de valeur des engrais, le Mécanisme africain de financement des engrais travaille en étroite collaboration avec des acteurs disposant de connaissances locales et d'un réseau de vulgarisation et qui peuvent facilement connecter le MAFDE aux bénéficiaires cibles. Voici quelques-uns des acteurs qui contribuent à remplir les objectifs du MAFDE :

  • Institutions financières :

le MAFDE s'associe à des institutions financières crédibles qui ont l'ambition avérée de jouer un rôle vital dans le financement de la chaîne de valeur des engrais, ainsi que la capacité financière, la stabilité et la performance nécessaire. Elles fourniront le financement aux bénéficiaires qui répondent aux critères d'admissibilité prédéterminés ou qui ont un important portefeuille de prêts de clients du secteur des engrais.

  • Partenaires de mise en œuvre :

grâce à leur connaissance approfondie du marché local des engrais et des institutions financières, les partenaires d'exécution prennent contact, mènent des négociations et mènent des actions de suivi et d'évaluation. Ils peuvent également jouer un rôle clé en fournissant l'assistance technique nécessaire pour éduquer les institutions financières, jouer le rôle d'intermédiaire pour établir des relations de travail dans la chaîne de valeur et coordonner et/ou fournir des services de vulgarisation tout au long de la chaîne de valeur des engrais.