Avant-Propos

L’amélioration de la qualité de vie des populations en Afrique est l’une des priorités constitutives de la Banque africaine de développement. Et il y a peu de choses plus proches de la qualité de vie que la santé publique.

Des services de santé abordables et efficaces sont un signe de croissance économique durable et inclusive, tout comme ils témoignent de communautés stables, civilisées et pacifiques.

Les défis de la prestation de services de santé ont pu par le passé être considérés par une grande majorité comme la responsabilité des autorités publiques. Mais aujourd’hui, la plupart des pays africains tendent à accepter un partenariat entre les secteurs public et privé opérant dans des cadres politiques réglementaires convenus. Ce pragmatisme a non seulement le mérite de faire éclore des approches publiques et privées pour investir dans le secteur de la santé mais également de dégager de nombreuses opportunités pour l’engagement du secteur privé là où le secteur public atteint ses limites ou ne peut maintenir son engagement sans monter en capacité.

La Banque apporte son appui au dialogue sur les politiques et au renforcement des capacités pour permettre l’engagement du secteur privé dans la prestation et le financement des services de santé au niveau des pays. Grâce à la collaboration soutenue par le partenariat Inde-Afrique, la Banque africaine de développement, l’Institut indien de recherche sur les systèmes de santé et l’université sud-africaine de Witwatersrand ont rassemblé et présentent ici les meilleures pratiques pour l’établissement de plateformes solides de partenariat public-privé (PPP) dans la santé publique, résultat d’un programme de deux ans d’évaluation de la chaîne de valeur des systèmes de santé.

Cette publication illustre l’efficacité de la coopération Sud-Sud puisqu’elle repose sur les expériences de l’Inde, de l’Afrique du Sud et d’autres pays africains – le Burkina Faso, le Malawi et le Zimbabwe – qui ont vaillamment lancé des plateformes PPP dans la santé suite à cette collaboration.

Ce livre constituera une référence de choix pour d’autres pays africains désireux d’exploiter les PPP pour améliorer les réponses aux priorités nationales en matière de santé sur la base de solides principes réglementaires et de bonne gouvernance.

En effet, les plates-formes pour la collaboration public-privé en matière de santé seront essentielles pour atteindre les objectifs de 2030 fixés par les pays africains afin de construire les systèmes de santé efficaces nécessaires à la couverture médicale universelle sur l’ensemble du continent.


JENNIFER BLANKE
Vice-présidente Agriculture, développement humain et social
Banque africaine de développement