Secteur privé

Le secteur privé, moteur de croissance et de développement durables

Miser sur le secteur privé pour stimuler la croissance en Afrique

Le développement du secteur privé est le moteur d’une croissance économique durable et inclusive. Ce constat fait l’unanimité au sein des principales institutions financières et de développement internationales. Première institution de financement du développement en Afrique, la Banque africaine de développement (BAD) a elle aussi érigé le développement du secteur privé au rang de ses priorités pour réduire la pauvreté et soutenir une croissance durable sur le continent.

La mise en œuvre de la vision qu’a la Banque du déploiement de ce secteur conjugue plusieurs axes : améliorer l’environnement des affaires ; appuyer les entreprises privées ; renforcer les institutions et systèmes financiers ; promouvoir l’intégration régionale et le commerce ; ainsi que créer un effet de levier propre à attirer les financements d’autres bailleurs de fonds.

La Banque investit massivement pour stimuler la croissance du secteur privé en Afrique. Pour ce faire, elle dispose d’un éventail d’instruments financiers (Créer un hyperlien pour rediriger vers la partie “types d’instruments financier”), de catégories de risques différents, qui vont de la créance garantie de premier rang à la participation directe au capital, en passant par des instruments quasi-équivalents à des fonds propres. Quand la Banque détient des participations directes au capital d’institutions financières, la majorité de ses placements en actions le sont à travers des fonds de capital-investissement.