Secteur privé en Afrique : la vision de la Banque

La Banque inscrit le développement du secteur privé au sommet de ses priorités, que sont, notamment, la réduction de la pauvreté et la croissance durable.

Un secteur privé dynamique est un moteur de croissance qui crée des emplois décents et génère des opportunités en faveur d’une croissance plus inclusive et plus verte. Aussi, le développement du secteur privé est-il au cœur des Cinq grandes priorités de la Banque, dites “Top 5” (ou High 5s en anglais).

Cette place privilégiée et décisive du secteur privé est ainsi réaffirmée dans tous les documents de présentation des politiques de la Banque. Qu’il s’agisse d’agriculture, d’infrastructures, d'éducation ou de santé, le développement d'un secteur privé solide et dynamique est crucial, tant pour une croissance économique durable que pour la réduction de la pauvreté.

Dans ce contexte, la branche “Opérations en faveur du secteur privé” de la BAD doit relever des défis majeurs :

  • Jouer un rôle de catalyseur dans la mobilisation de ressources financières dédiées au développement du secteur privé.
  • Étendre l'assistance technique aux intermédiaires et aux bénéficiaires concernés par les activités du secteur privé.
  • Identifier les mécanismes de soutien appropriés et novateurs aux entités du secteur privé, en mettant l’accent sur les PME.
  • Compléter les autres actions de la Banque visant à améliorer le climat des affaires et à renforcer la confiance des prêteurs et des investisseurs envers les pays membres régionaux (PMR).