Brésil

Vue d’ensemble du partenariat

Le Brésil est devenu État participant du Fonds africain de développement  (FAD) le 19 décembre 20173 et de la Banque africaine de développement (BAD) le 14 mars 1982. La contribution cumulée du Brésil au FAD s’élève à 143,63 million d’unité de compte et à 266,57 millions d’unité de compte pour la BAD. Le pays a augmenté sa souscription au FAD-13 partant d’un montant de 14, 48 millions de dollars (9,61 millions d’unités de compte) sous le FAD-12 pour atteindre 15,48 million de dollars (10,27 millions d’unités de compte). Le Brésil est devenu un acteur majeur de la communauté internationale de développement, ayant administré la preuve du succès de la réduction de la pauvreté par le développement économique durable. Sa contribution au FAD-13 témoigne de l’importance qu’il attache à la collaboration avec le Groupe de la Banque africaine de développement. Dans l’optique de partager des pratiques et des ressources de développement avérées avec d’autres pays en développement, le Brésil continue de jouer un rôle central dans la promotion de la coopération Sud-Sud. Depuis 2010, plus de 50 pour cent de l'aide publique au développement du Brésil va à l'Afrique, notamment aux pays africains lusophones. En outre, le pays s’emploie à consolider ses liens avec d’autres pays membres régionaux tels que le Ghana, le Kenya, le Mali, la Tanzanie et l’Afrique du Sud.

Initiatives conjointes

En juin 2011, le gouvernement brésilien et le Groupe de la Banque ont signé un accord visant à établir un nouveau fonds fiduciaire doté d’un don non lié de 6 millions de dollars destiné à promouvoir la coopération Sud-Sud avec les pays membres régionaux. Ce fonds fiduciaire a pour objet de faciliter le partage des connaissances, de l’expertise et des technologies appropriées en matière de développement entre les pays membres et les autres régions en développement hors de l’Afrique. Les domaines prioritaires comprennent l’agriculture et l’agro-industrie, le développement du secteur privé, les énergies propres et l’environnement, la gouvernance, la  santé, et le développement social. Jusqu’en fin juin 2015, 2 activités avaient été achevées et 16 en cours. Le montant total approuvé pour l’ensemble des 18 activités au titre du Fonds fiduciaire pour la coopération Sud-Sud est d’environ 5,7millions de dollars.
Ces dernières années, plusieurs missions ont été effectuées de part et d’autre en vue d’explorer les voies et moyens de renforcer davantage la collaboration entre le Groupe de la Banque et le Brésil, particulièrement avec des institutions brésiliennes comme la Banque brésilienne de développement (BNDES) et la Société brésilienne de recherche agricole (EMBRAPA) dans les domaines du cofinancement, de la coopération technique et du partage des connaissances. La Banque et la BNDES ont signé un protocole d’accord (MOU) en juin 2012 visant à explorer la collaboration dans les secteurs suivants : 1) agriculture et agro-industrie; 2) infrastructure et transports ; 3) commerce international, et 4) énergie et biocarburants.

Contacts M. Tomoya ASANO, Administrateur - Tél. : (00225) 2026  2013

Administrateur représentant le Japon, l’Arabie Saoudite, l’Argentine, l’Autriche et le Brésil
M. Fernando LEDO, Conseiller supérieur, Tél. : (+225) 2026 22 70
M. Tobias Florian ORISCHNIG, Conseiller (+225) 2026 4216
M. Abdulrahman ABUBAKR, Administrateur suppléant BAD/FAD

M. Oscar Pitti Rivera
Chargé supérieur de la mobilisation des ressources
Département de la mobilisation des ressources et des financements externes  (FRMB)
Banque africaine de développement, Abidjan, Côte d’Ivoire
Tél. : (+225) 2026 25 34

Mme Chioma Onukogu
Chargée principale de la mobilisation des ressources
Département de la mobilisation des ressources et des financements externes (FRMB)
Banque africaine de développement, Abidjan, Côte d’Ivoire
Tél. : (+225) 2026 42 20