Du Caire au Cap, une nouvelle route stimule les économies transfrontalières et relie la Tanzanie au reste de l’Afrique

30/04/2018
Share |

Du Caire au Cap, une nouvelle route stimule les économies transfrontalières et relie la Tanzanie au reste de l’Afrique

Rehema Tukai a grandi à Kondoa et travaille à Dodoma, la capitale tanzanienne. Jusqu’ici, il lui fallait entreprendre un trajet de cinq heures sur une route escarpée et poussiéreuse pour rendre visite à sa famille à Kondoa. Désormais, le même trajet ne lui prend qu’un peu plus d’une heure, grâce à une nouvelle route cofinancée par la Banque africaine de développement.

Rehema Tukai est membre de l’une des communautés locales qui ont célébré, vendredi 27 avril 2018, l’inauguration de cette route qui relie Dodoma à Babadi, par le président tanzanien, John Pombe Magufuli, et le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina.

Avant d’être achevée, la route reliant Dodoma à Babati était un maillon manquant vital de la route transafricaine qui relie sur 10 228 kilomètres Le Caire au Cap, connectant ainsi neuf pays d’Afrique, depuis l’Afrique du Sud jusqu’à l’Égypte, via le Zimbabwe, le Mozambique, la Zambie, la Tanzanie, le Kenya, l’Éthiopie et le Soudan. 

Depuis l’ouverture de la route, les commerçants et les voyageurs ne doivent mener leurs procédures d’immigration que d’un côté de la frontière, économisant ainsi du temps et de l’argent. Grâce à quoi, le volume d’échanges commerciaux entre la Tanzanie et le reste de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe a augmenté pour atteindre 1,1 milliard de dollars américains en 2016 – un niveau qualifié d’historique par Akinwumi Adesina et John Pombe Magufuli.

La route Dodoma-Babati va améliorer la vie des Tanzaniens et de leurs voisins, a affirmé le président tanzanien. « Les projets financés par la Banque africaine de développement ont un impact tangible sur les populations », a-t-il fait remarquer en remerciant la Banque et l’Agence de coopération internationale japonaise (JICA) pour leur partenariat stratégique dans le cofinancement du projet. 

« Les routes changent tout. Elles font renaître l’espoir. Et cette route ne fait pas exception : en se développant, l’activité économique aidera à maintenir les liens familiaux. La route a apporté beaucoup de joie dans les familles », a déclaré le président Adesina, en référence aux bénéficiaires comme madame Tukai.

Cette route de 251 kilomètres devrait redonner espoir aux communautés rurales, favorisant l’expansion des activités économiques, un meilleur accès et de meilleurs prix pour les agriculteurs. Ce faisant, elle va transformer le quotidien de plusieurs communautés.

 Adressant ses félicitations à la Tanzanie à l’occasion du 54e anniversaire de l’unification entre la République du Tanganyika et la République populaire de Zanzibar, le président de la Banque a souligné que la force de la nation résidait dans son unité et qu’elle représentait un exemple pour le reste de l’Afrique.

« La Tanzanie est sur la bonne voie. Elle a enregistré une croissance économique de 7 % cette année, l’un des plus forts taux à l’échelle mondiale. Pour moi, cela augure clairement d’un avenir très prometteur pour la République ! Il va falloir établir d’importantes infrastructures physiques et sociales. Il faudra bâtir un aéroport à Dodoma. Il faudra construire un nouveau réseau routier en soutien à l’expansion des transports, notamment au niveau du périphérique de Dodoma. Je tiens à vous assurer du soutien indéfectible que la Banque africaine de développement dans la mise en place d’infrastructures essentielles pour la nouvelle ville de Dodoma », a déclaré le président Adesina.

La Banque africaine de développement a investi 3,6 milliards de dollars en Tanzanie, où elle a un portefeuille actif de 2 milliards de dollars, dont 53 % sont affectés à des projets routiers. L’institution a consacré plus de 1,1 milliard de dollars à cinq projets routiers dans le pays, qui s’étendent sur près de 1 400 kilomètres au total.

Lors de la cérémonie d’inauguration de la nouvelle route, l’ambassadeur du Japon en Tanzanie, Masaharu Yoshida, a rendu hommage à la contribution de la Banque africaine de développement pour l’accomplissement du projet.

« Notre coopération avec la Banque dans le cadre de ce projet va davantage renforcer la relation entre le Japon et la Tanzanie, ainsi qu’avec l’Afrique dans son ensemble », a affirmé M. Yoshida. « Cette route va contribuer à la croissance économique de la Tanzanie et de toute l’Afrique, car elle fait effectivement partie de la Route transafricaine n°4 qui relie le Cap à Lusaka, Dodoma, Arusha et Nairobi, jusqu’au Caire ».

Commissioning of Dodoma-Babati road project in Tanzania