La BAD et le Burkina Faso vont redynamiser l’accès à l’énergie et le développement du secteur agricole

20/09/2017
Share |

©ISSOUF SANOGO / AFP - Tanghin Dassouri, near Ouagadougou

Les Conseils d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ont approuvé le Document de stratégie pays (DSP) du Burkina Faso pour la période 2017-2021, qui permettra de dynamiser les secteurs de l’énergie et de l’agriculture du pays.

Le DSP s’appuie sur le Plan national de développement économique et social (PNDES), en vue de de soutenir la transformation structurelle de l’économie burkinabè sur la période 2017-2021. Il contribuera à soutenir le dialogue pour encourager les autorités dans leurs efforts de maitrise des indicateurs démographiques pour que l’offre d’équipements et de services soit en adéquation avec la demande sociale.

Il s’articule à cet égard autour de deux piliers, à savoir : la promotion de l’accès à l’énergie et le développement du secteur agricole pour une croissance inclusive.

La promotion de l’accès à l’énergie vise à réduire la forte disparité entre les milieux urbains et ruraux en matière d’électrification à travers l’amélioration de l’accès des ménages à l’électricité, notamment dans les zones péri-urbaines et rurales. La Banque soutiendra les actions du Gouvernement visant à développer et mettre à niveau les infrastructures stratégiques, avec un accent particulier sur les énergies renouvelables.

Quant au volet  Développement du secteur agricole pour une croissance inclusive, il vise à faire reculer la pauvreté en milieu rural, maitriser l’eau pour l’autosuffisance alimentaire, développer l’agro-business et des chaines de valeur et soutenir l’employabilité dans le secteur rural.

Dans cette dynamique, la Banque mobilisera ses différents instruments de financement et de cofinancement en vue de constituer les ressources nécessaires à la mise en œuvre des et programmes prévus dans le cadre de ce DSP.

De même, compte tenu du rôle croissant du secteur privé dans la réalisation des projets d’énergie solaire, dans la filière cotonnière et des agropoles, ce DSP prévoit des opérations qui seront portées par les investisseurs privés. Ainsi, à travers ce DSP, la Banque accompagnera le secteur privé avec des sources de financement appropriées