La BAD et l’Organisation mondiale des douanes s’allient pour renforcer les douanes africaines

31/01/2012
Share |


La Banque africaine de développement (BAD) et l’Organisation mondiale des douanes (OMD) vont travailler ensemble pour renforcer les capacités des administrations douanières en Afrique.

La déclaration en a été faite hier soir à Addis-Abeba, en Ethiopie, lors de la signature d’un protocole d’accord entre les deux institutions, en marge du 18e Sommet de l’Union africaine. Le sommet, qui s’est déroulé en Ethiopie du 23 au 30 janvier, s’est penché sur le renforcement du commerce intra-africain – un domaine dans lequel les administrations douanières peuvent jouer un rôle vital dans le renforcement des économies nationales et régionales en Afrique.

La coopération accrue entre la BAD et l’OMD contribuera à faire progresser le développement économique des pays africains en aidant les administrations douanières dans leurs efforts de réforme et de modernisation.

«L’OMD s’est engagée à travailler avec le Groupe de la Banque africaine de développement et nos autres partenaires internationaux et régionaux pour renforcer la capacité des administrations douanières en Afrique tout améliorant leur efficacité, leur efficience et leur connectivité, a déclaré le secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya. Ce protocole d’entente facilitera les relations entre l’OMD et le continent africain, et de fournir une base concrète pour renforcer la coopération sur les questions douanières qui contribueront positivement à la croissance économique, progrès social et le développement du leadership.»

«En vertu de ce partenariat, le financement de la BAD en matière d'infrastructures régionales et l’expertise technique de l'OMD en matière de douanes se complètent mutuellement et renforcent l'efficacité de nos efforts pour faciliter les échanges commerciaux, a déclaré le président de la BAD, Donald Kaberuka. Les efforts coordonnés des deux institutions pour améliorer la gestion des frontières permettront à de nombreuses entreprises en Afrique de développer le commerce transfrontalier. L’intégration régionale dans la région en sera ainsi approfondie.»

Le partenariat porte sur la collaboration dans l’identification, le développement et la mise en œuvre de projets de renforcement des capacités douanières, dans le respect des meilleures pratiques internationalement reconnues et en soutenant la coopération douanière et l'intégration régionale en Afrique.

En outre, l’accord prévoit un partenariat dans la connaissance, notamment dans la recherche et le partage du savoir dans des domaines d'intérêt commun, ainsi qu’un dialogue institutionnel nourri pour assurer une approche cohérente et identifier les avantages comparatifs ainsi que les complémentarités entre l’OMD et la BAD.

Contact: