La BAD en appui a la Côte d’Ivoire, 77 milliards CFA pour la reconstruction du pays

04/06/2011
Share |

La Côte d’Ivoire vient de recevoir un grand appui financier de la Banque Africaine de développement (BAD). Le pays bénéficiera d’un financement de 77 milliards CFA—l’équivalent de 150 millions de dollars américains—de la première institution de développement africaine afin de pouvoir mieux restaurer des services sociaux et administratifs de base.

Le Conseil d’administration du groupe de la BAD a approuvé l’octroi de ces ressources—un programme qui vise à apporter une réponse rapide à la demande sociale pressante et à promouvoir la cohésion sociale et la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

Ce financement est constitué principalement des dons de deux organes du Groupe de la BAD, notamment la Facilité en faveur des Etats Fragiles, et le Fonds de développement africain. A travers ces ressources, la Banque souhaite contribuer à atténuer la forte pression exercée sur le budget de l’état en termes de dépenses sociales urgentes induites par la crise postélectorale qui a fait des milliers de morts et occasionné un déplacement massif de populations.

Ce financement du groupe de la BAD permettra au gouvernement ivoirien de faciliter le rétablissement des services de 50 pour cent des formations sanitaires de base, et le fonctionnement de 50 pour cent des écoles et des centres de protection sociale. Il facilitera aussi l’accès de 80 pour cent de la population à l’eau potable et à l’assainissement. Le financement contribuera également au fonctionnement de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation.

Lors de son entretien avec le Président Alassane Dramane Ouattara à Yamoussoukro en marge de la cérémonie de son investiture récemment, le président de la Banque africaine de développent, Monsieur Donald Kaberuka lui avait témoigné le soutien de la BAD et sa foi en l’avenir de la Côte d’Ivoire. «La BAD est décidée à soutenir la relance économique de la Côte d’Ivoire, par ailleurs pays qui abrite le siège de l’institution» avait déclaré M. Kaberuka.

L’approbation de cet important financement dans des délais extrêmement courts confirme la volonté et l’engagement de la BAD à contribuer à la reconstruction de la Côte d’Ivoire. «Nous attendons beaucoup de la BAD, notamment de son savoir-faire » a noté le president ivoirien à Monsieur Kaberuka lors de leur rencontre à Yamoussoukro.