La BAD finance la réhabilitation des infrastructures rurales au Gabon

12/10/2011
Share |

La Banque africaine de développement va financer la réhabilitation  des infrastructures rurales au Gabon. Le Conseil d’administration a approuvé, cette semaine, un prêt d’environ 68,7 millions de dollars EU pour financer le projet d’appui à la réhabilitation des infrastructures rurales dans le pays.

D’un coût total de 78,9 millions de dollars EU, le projet appuiera les efforts du gouvernement visant à diversifier l’économie du pays et à réduire sa dépendance du secteur pétrolier. Dans son document de stratégie pays 2011-2015, la Banque a identifié l’agriculture comme un important levier pour la diversification économique. Cet effort consolidera la sécurité alimentaire et réduira la dépendance du pays vis-à-vis des importations alimentaires.

Le projet a pour site l’une des provinces les plus importantes du pays, la province de Woleu Ntem, qui a un potentiel agricole très élevé, mais où l’agriculture souffre de l’insuffisance des infrastructures et du manque d’accès aux marchés.

Après l’approbation du projet par le Conseil, M. Beileh, directeur par intérim du département de l’Agriculture et de l’agro-industrie, a fait observer qu’ «en finançant la réhabilitation des infrastructures rurales, en construisant des routes et en réhabilitant les marchés villageois, le projet contribuera à améliorer la production agricole et l’accès aux marchés ». Il a également indiqué que le projet contribuera à renforcer les capacités et le commerce régional, puisqu’il a pour site le corridor Cameroun-Gabon-Congo, financé en partie par la Banque. Il a ajouté que les commerçantes et les jeunes chômeuses sont les principales bénéficiaires du projet.   

Le prêt entrera en vigueur d’ici juin 2012, et sera remboursé en vingt ans, avec une période de grâce de cinq ans.