Politique de diffusion de l’information de la BAD: un facteur de gouvernance

27/05/2013
Share |

La Politique de diffusion et d’accès à l’information (DAI) était au cœur de l’atelier régional de sensibilisation et d’information pour les pays d’Afrique du Nord, organisé le 27 mai 2013, en marge des Assemblées annuelles de la BAD qui se tiennent à Marrakech au Maroc.
 
A l’instar des autres organisations, la BAD s’est dotée de cette Politique pour montrer que la diffusion de l’information revêt une importance cruciale et qu’elle a besoin d’un cadre qui soit suffisamment flexible pour mieux appuyer ses résultats.
 
Pour la Vice-présidente et Secrétaire générale de la BAD, Cecilia Akintomide, la Politique DAI est pertinente pour l’efficacité dans la mobilisation des ressources, car elle permet une diffusion et un accès plus ouverts et moins restrictifs à l’information concernant la BAD et ses opérations. 
 
Elle l'est aussi pour les résultats de développement. Son appropriation par les parties prenantes contribuera indéniablement à la promotion de la mise en œuvre effective de la Stratégie de la BAD 2013-2022.
 
L’atelier a surtout permis de sensibiliser et d’informer les participants sur les politiques et initiatives de la BAD en matière de diffusion et accès à l’information, la transparence et l’open data. Il a servi également de plateforme d’échange et de communication pour accroître la visibilité de l’institution quant à sa mission, ses stratégies et ses activités dans la région de l’Afrique du Nord.
 
«La Politique DAI reflète un véritable changement de paradigme pour s’assurer que les résultats aux divers niveaux (pays membres régionaux, complexes, départements et divisions de la Banque) sont étroitement alignés sur les priorités stratégiques du Groupe de la Banque, » a souligné Akintomide.
 
L’atelier a regroupé des représentants des institutions gouvernementales, de la société civile des pays d’Afrique du Nord, des médias, des partenaires au développement et des Communautés économiques régionales en Afrique du Nord (l’UMA et la CEN-SAD), ainsi que des délégués d’organisations et institutions internationales. Pour les participants, il s’agit d’une importante politique  qui renforce l'engagement de la BAD pour les principes de bonne gouvernance.
 
L'atelier a ete ouvert par le ministre délégué auprès du Chef de gouvernement, chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration publique, Abdelaâdim Guerrouj.  Pour lui, cette Politique est importante pour relever le défi de la transformation structurelle de l’Afrique, facteur de croissance inclusive.
 
La Politique DAI a été approuvée par le Conseil d’Administration de la BAD le 2 mai 2012 et est entrée en vigueur le 3 février 2013.