Africa50 se fixe la barre de 1 milliard de dollars à mobiliser

23/07/2016
Share |

Africa50 a tenu sa première Assemblée Générale annuelle (AG), qui fait suite à l’Assemblée Générale constitutive de juillet 2015 au cours de laquelle 20 Etats africains et la Banque africaine de développement ont souscrit au capital à hauteur de 830 millions de dollars. 

Le président du Conseil d’administration Akinwumi A. Adesina a remercié les actionnaires pour leur soutien et souhaité la bienvenue aux nouveaux arrivés. Adesina a présenté aux délégations les principaux jalons atteints par Africa50 au cours de ses cinq premiers mois d’activité ainsi que la feuille de route pour 2016.  Celle-ci s’articule autour de la poursuite de la levée de fonds pour atteindre la barre du milliard et l’engagement à court terme des premiers investissements dans des projets.

Avec les nouvelles souscriptions de  deux Etats et de deux investisseurs institutionnels, Africa50 a désormais à son tour de table 25 actionnaires dont 22 Etats africains, la Banque africaine de développement (BAD) et deux banques centrales (Bank Al Maghrib et la Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest - BECEAO). Il est à noter que, compte tenu des discussions actuellement engagées avec des Etats africains et celles prévues avec les investisseurs institutionnels, la base d’investisseurs d’Africa50 est appelée à s’élargir au cours des prochains mois. 

L’AG a également été l’occasion d’accueillir le Directeur General, Alain Ebobissé.  Avant d’être nommé à la tête du fonds panafricain, Alain Ebobissé était chief investment officer au sein du département Infrastructures et Ressources naturelles et responsable du Fonds mondial pour le développement des projets d’infrastructures à la Société financière internationale (SFI), filiale du Groupe de la Banque mondiale. Durant son parcours, il a mené d’importants projets dans plusieurs régions à travers le monde, notamment dans les pays émergents.  Le Président du Conseil d’administration a également remercié le directeur général par interim, Alassane Ba, qui a tenu les rênes d’Africa50 pendant sa phase de mise en place et de levée de fonds.

A propos du Fonds Africa50

Africa50 est un fonds d’investissement porté par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD). Il a été officiellement lancé en juillet 2015, à l’issue de son Assemblée Générale constitutive à Casablanca, au Maroc, où il est basé. Entité autonome, elle est juridiquement et financièrement indépendante du Groupe de la BAD. Africa50 se donne pour mission de mobiliser l’épargne à long terme des investisseurs africains et non africains en vue de financer des projets d’infrastructure en Afrique.  Et ce en  s'appuyant sur deux structures : une société de financement de projets et une société de développement de projets.

Le fonds compte 22 pays africains pour actionnaires : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, Djibouti, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Nigeria, le Niger, le Sénégal, la Sierra Leone, le Soudan, la Gambie et le Togo.