Burkina Faso : Séminaire sur l’amélioration du climat des affaires dans l'espace UEMOA

Share |

De: 25/10/2016
A: 27/10/2016
Lieu: Ouagadougou, Burkina Faso

La Communauté africaine de pratiques sur la Gestion axée sur les résultats de développement (AfCoP), dont le secrétariat est hébergé à la Banque africaine de développement (BAD), au sein du Département de l’Assurance qualité et des résultats, organise en partenariat avec l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un séminaire de trois jours sur la «Amélioration du Climat des Affaires dans l'espace UEMOA», du 25 au 27 octobre, à Ouagadougou.

L’environnement des affaires dans l’espace UEMOA figure parmi les moins incitatifs au monde. En effet, depuis la parution du 1er rapport ‘’Doing Business’’ du groupe de la Banque mondiale en 2004, les Etats membres de l’UEMOA se sont toujours retrouvés dans le dernier quart des 189 économies classées. En dépit des efforts consentis depuis cette date, les progrès enregistrés dans le classement général restent timides et l’Etat membre le mieux classé dans le rapport Doing Business 2016, la Côte d’Ivoire, se retrouve à la 142ème position dans le classement mondial et à la 17ème position pour l’Afrique subsaharienne.

En réaction à ces insuffisances de l’environnement des affaires dans l’espace UEMOA, la Commission a engagé depuis 2012 une réflexion, en vue de la mise en place d’un cadre fédérateur des actions des Etats membres, des institutions communautaires et des Partenaires techniques et financiers pour l’amélioration de l’environnement des affaires. Cette réflexion a donné naissance à une initiative régionale, en vue d’une amélioration du climat des affaires. Celle-ci est basée sur une capitalisation des bonnes pratiques entre les Etats membres, fixe des objectifs communautaires raisonnables, en termes d’indicateurs afin d’insuffler une dynamique interne d’amélioration continue.

Ce séminaire financé par la BAD dans le cadre des activités régionales du projet AfCoP-GRD s’inscrit dans la dynamique susmentionnée, a pour objectif le renforcement des capacités sur l’amélioration du climat des affaires et vise l’approfondissement des connaissances des différents acteurs sur l’identification, la conduite et le suivi des réformes dans l’espace communautaire UEMOA. C’est aussi l’occasion de souligner le lien entre la problématique globale d’amélioration de l’environnement des affaires et celle plus particulière de la facilitation des échanges, qui a pris une grande ampleur avec l’accord de Bali.

A cette occasion se réunira une trentaine de participants émanant des Etats membres et de la Commission de l’UEMOA (des hauts responsables des autorités nationales chargées des réformes pour améliorer le climat des affaires, des Guichets uniques ou des Centres de formalités des entreprises). Les travaux sur l’amélioration du climat des affaires et en facilitation des échanges sous la forme de présentations, débats et travaux pratiques seront encadrés par des experts internationaux de la CNUCED et le coach régional AfCoP/AfriK4R de la région UEMOA. 

Deux rapports dressent un état des lieux des pays réalisé en 2013 ou « benchmarking » en matière de gestion axée sur les résultats de développement dans l’espace COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa, en français, Marché commun de l'Afrique orientale et australe (en anglais) et UEMOA.

 

Pour de plus amples informations sur l’Initiative AfriK4R et l’AfCoP, veuillez-vous rendre sur www.afrik4r.org.

À propos de l’AfCoP

Lancée en 2007, la Communauté africaine de pratiques (AfCoP) est un réseau de plus de 4 700 décideurs et praticiens du développement issus de 118 pays à travers le monde. Objectif : partager les enseignements, expériences et bonnes pratiques en matière de Gestion axée sur les résultats de développement (GRD) en Afrique. Les membres de l’AfCoP travaillent avec les gouvernements africains, la société civile et des experts indépendants dans le domaine. La Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec la Fondation africaine de renforcement des capacités (ACBF), appuie l’AfCoP pour que la GDR soit peu à peu intégrée et déployée sur le continent.

À propos d’AfriK4R

L’initiative de l’Afrique pour les résultats (AfriK4R), qui a vu le jour en 2012, est le programme phare de l’AfCoP. Il s’agit de promouvoir l’intégration régionale en Afrique, grâce à une approche de la gestion des finances publiques qui intègre les principes, outils et pratiques de la Gestion axée sur les résultats de développement (GRD). À ce jour, 18 pays d’Afrique se sont engagés dans l’initiative AfriK4R : le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, la Côte d’Ivoire, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la RDC, le Rwanda, le Sénégal, la Tanzanie, le Togo, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe. Les Commissions économiques régionales UEMOA et COMESA font également partie de l’Initiative AfriK4R depuis son lancement.


Sections Connexes