La BAD demande à la société civile d’être sentinelle de sa redevabilité

16/01/2015
Share |

Une réunion du Comité conjoint de la Banque africaine de développement (BAD) et des organisations de la société civile (OSC), qui a duré deux jours,  a pris fin, le jeudi 15 janvier. Les partenaires sont convenus de définir les actions nécessaires et réalisables pour  l’accomplissement de leur mandat et la préparation d’une charte qui détaillera la nature de leur collaboration, et notamment leurs responsabilités.

Ces deux mesures devraient raviver les efforts visant à renforcer leur collaboration en vue d’obtenir de meilleurs résultats de développement. « Il s’agit de notre Banque. Nous devons instaurer un climat de confiance et en tirer parti pour renforcer nos relations afin de faire profiter la population africaine du développement », a expliqué Mamadou Goita, président de la Coalition de la société civile.

L’instauration de cette confiance implique notamment une coopération accrue et un meilleur accès à des informations pertinentes et à jour pour toutes les parties prenantes de la Banque, dont les organisations de la société civile. Pour Mike Salawou, coordinateur de la Politique de diffusion et d’accès à l’information de la Banque, ces informations aideront les OSC à exiger de la Banque qu’elle rende des comptes. « Il en résultera une plus grande crédibilité et un alignement avec les meilleures pratiques internationales, ce qui rendra la Banque plus efficace », a-t-il fait remarquer.

Au cours de cette réunion qui s’est tenue au siège de la Banque à Abidjan, le Comité a examiné diverses possibilités d’améliorer la coopération entre les OSC et la Banque. Les discussions sont parties de plusieurs études de cas pour réfléchir aux grandes questions et discuter des solutions possibles.

Rakesh Nangia, président du Comité BAD-OSC et évaluateur général du département de l’évaluation indépendante du développement de la Banque, a rappelé le mandat du Comité, qui est, a-t-il dit, de fournir une orientation stratégique à la mise en œuvre du cadre des OSC. Il a insisté sur le fait que les OSC font partie intégrante du dialogue multipartite et qu’une coopération continue contribuera au renforcement des résultats du développement. Le Cadre d’une coopération renforcée avec les organisations de la société civile favorise la mise en œuvre de la Stratégie décennale de la Banque pour la période 2013 à 2022

Cette réunion a regroupé des dirigeants de la société civile régionale et des représentants des principaux secteurs de la Banque. La prochaine réunion se tiendra en février 2015.


Sections Connexes

Contact