La CEDEAO progresse dans la mise en œuvre de l’initiative Energie durable pour tous

27/03/2014
Share |

Le Centre pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEREEC) a organisé du 17 au 19 mars 2014 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, un atelier sur les énergies renouvelables. Il s’agissait précisément d’un atelier de lancement de l'élaboration des plans d'action nationaux de la CEDEAO sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, tout comme du lancement des plans d’action Energie durable pour tous (SEA4ALL). L’atelier a réuni des représentants des 15 pays de la CEDEAO.

La réunion s'est déroulée dans le contexte de progrès encourageants dans le domaine des énergies renouvelables. En effet, la conférence des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO  a adopté en juillet 2013 la Politique en matière d'énergies renouvelables de la CEDEAO (PERC) et  la Politique en matière d'efficacité énergétique de la CEDEAO (PEEC).

En outre, les 15 pays ont adhéré à l'initiative « énergie durable pour tous » ; et l'atelier s'est tenu après la clarification sur le processus d'action des pays participant à l'initiative SE4ALL. Cette clarification est intervenue suite à une réunion organisée en décembre 2013 à Tunis par la Banque africaine de développement (BAD).

L'atelier avait pour objectif de tirer parti des synergies entre les plans d'action sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique et le programme d'action au titre de l'initiative SE4ALL.

Le coordinateur de la plateforme SE4ALL pour l'Afrique, Daniel Schroth du Département de l'énergie, de l'environnement et du changement climatique de la BAD, a présenté aux participants le modèle de programme d'action SE4ALL élaboré par la plateforme pour l'Afrique.

Le programme d'action SE4ALL est un document national stratégique global qui envisage les trois objectifs : à savoir l'accès universel à l'énergie, le doublement de la part de l'énergie renouvelable et l’amélioration du taux de l'efficacité énergétique de manière intégrée. Il doit servir de cadre global pour le développement du secteur de l'énergie jusqu'en 2030. Ce cadre comprend également des secteurs importants liés à l'énergie, à savoir la sécurité alimentaire, l'égalité des sexes, la santé, l'eau, etc.

« Le lancement du programme d'action dans la région de la CEDEAO constitue une étape importante pour la mise en œuvre de la stratégie SE4ALL en Afrique. Il contribuera à identifier les actions prioritaires en vue de mobiliser les fonds nécessaires pour réaliser les objectifs SE4ALL. », a dit Schroth.

Le modèle de programme d'action ainsi que les modèles de plans d'action sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique ont été approuvés par les représentants des pays de la CEDEAO.

Ils serviront de base pour l'élaboration des programmes d'action SE4ALL dans les 15 pays (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger,  Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo).

La BAD, conjointement avec les partenaires de la plateforme SE4ALL pour l'Afrique, envisage de soutenir plusieurs pays de la CEDEAO dans ce processus, et ce en étroite collaboration avec le CEREEC.

La BAD abrite  la plateforme SE4ALL pour l'Afrique, en partenariat avec la Commission de l'Union africaine, l'Agence du NEPAD et le PNUD.

Plus de 80 représentants de la région ainsi que des experts provenant s de structures partenaires au développement ont participé à l'atelier. L’ouverture a été présidée Mahama Kappiah, directeur exécutif du CEREEC.