Qualité et pertinence des formations en Côte d’Ivoire : la BAD aidera à relever les principaux défis

24/10/2014
Share |

Le Président du  Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, a reçu, jeudi 23 octobre 2014 à Abidjan, une délégation du ministère de l’Education nationale de Côte-d’Ivoire, conduite par la Ministre de l’Education nationale, Candia Camara. Le membre du Gouvernement a placé sa visite dans le cadre d’un renforcement de la coopération de son département ministériel avec la BAD, « qui a toujours accompagné les efforts déployés par la Côte d’Ivoire dans sa quête d’améliorer la qualité de l’Education.»

Les discussions ont porté, entre autres, sur la contribution de l’institution à la préparation du futur plan décennal de l’Education : la réalisation d’une étude diagnostique sur la qualité et la pertinence des formations techniques et professionnelles.

Elles se sont également articulées autour de l’appui de la BAD à l’intégration des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’enseignement (grâce à un appui en matériels et en renforcement des capacités).

Kaberuka s’est félicité des relations entre la Banque et la Côte d’Ivoire, et réitéré l’engagement de l’institution à poursuivre son appui visant à relever les principaux défis, entre autres, «la qualité et la pertinence des formations. » « Nous félicitons le Gouvernement pour les actions entreprises en vue d’améliorer la qualité de l’Education et l’ouverture de la formation technique et professionnelle en partenariat avec le secteur privé, » a-t-il dit.

Les orientations prioritaires de la politique de la Banque en matière d’Education visent à élargir l’accès à une Education de base de qualité, tout en reconnaissant la nécessité d'assurer un développement équilibré des systèmes éducatifs, et en accordant une attention appropriée à l’Enseignement secondaire, technique, professionnel et supérieur.