Vous êtes ici

Fonctions du Bureau de l’éthique

Bureau de l’éthique : Aperçu 

Le 15 juillet 2008, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement a décidé de la création d’un Bureau de l’éthique au sein de la structure de la Banque, une décision entérinée dans la résolution n° B/BD/2008/15. Le Bureau de l’éthique a pour objectif général de proposer des services consultatifs, qui englobent l’analyse, l’établissement de rapports, le conseil, ainsi qu’orienter le personnel et la direction sur les questions éthiques et la conduite sur le lieu de travail. 

Le Bureau de l’éthique permet d’enquêter, en toute impartialité, sur les violations présumées du Code d’éthique et des règles et règlements de la Banque, ainsi que sur les comportements contraires à l’éthique qui pourraient constituer une faute professionnelle ; il clarifie les inquiétudes portant sur des conflits d’intérêts et fournit des orientations sur les politiques et procédures de la Banque. Le but est d’aider à résoudre ces questions, d’une manière qui contribue à la bonne gouvernance de la Banque, et d’éviter tout risque pour sa réputation, outre s’assurer que le Code d’éthique est bien respecté. Le Bureau de l’éthique est chargé d’élaborer le cadre et les directives du Code d’éthique – qui fixe les normes de conduite acceptables –, ainsi que de le gérer et l’interpréter. Il défend et maintient une solide culture de l’éthique, conformément aux meilleures pratiques en usage dans d’autres organisations, grâce à des formations, des séminaires, des activités d’apprentissage, etc.

Depuis 2009, le Bureau a développé et organisé des sessions de formation, de sensibilisation et d’information à l’intention du personnel et de la direction, tant au siège que dans les bureaux extérieurs. Un certain nombre de nouveaux programmes stratégiques ont été développés, à l’instar du programme de leadership éthique, de la budgétisation éthique, du programme de travail d’équipe et de certification éthique. Tous ces programmes entendent promouvoir, entre autres, une plus grande prise de conscience des valeurs, normes de conduite et procédures de la Banque. Le Bureau a également pris une part active dans les programmes d’orientation et d’insertion professionnelles du personnel nouvellement recruté, afin de s’assurer que les nouveaux employés de la Banque sont informés des valeurs de l’institution et de ce que l’on attend d’eux et en termes de comportement éthique et de conduite sur le lieu de travail.

Fonctions du Bureau de l’éthique 

Le Bureau de l’éthique a pour fonction principale de prodiguer des conseils ainsi que des orientations au personnel et à la direction sur les questions éthiques et de conduite du personnel de la Banque sur le lieu de travail. Cet engagement en faveur de l’intégrité et des normes éthiques les plus rigoureuses est essentiel pour la Banque. Le Bureau de l’éthique est donc le point d’ancrage d’une culture éthique institutionnelle efficace et sensibilise aux valeurs fondamentales et aux normes éthiques de la Banque et s’assure que celles-ci soient bien comprises.

Le Bureau de l’éthique agit indépendamment de tout responsable, département, bureau ou autre unité organisationnelle de la Banque. Au plan administratif, il relève du Complexe de la Présidence de la Banque. Le champ d’application des fonctions du Bureau de l’éthique est limité aux membres du personnel et ne s’étend pas aux membres du personnel élus, qui sont régis par un cadre distinct. Le Bureau de l’éthique prodigue au personnel des avis et conseils impartiaux et confidentiels sur les questions éthiques impliquant le Code d’éthique, les règles et règlements de la Banque, ainsi que tout autre comportement susceptible de ternir l’image de la Banque.

Le Bureau de l’éthique a également pour obligations de répondre aux inquiétudes portant sur d’éventuels conflits d’intérêts et de formuler des orientations sur les politiques et procédures de la Banque. L’objectif est de fournir une assistance pour résoudre les questions d’éthique, de manière à contribuer à la bonne gouvernance de la Banque et d‘aider à préserver sa réputation de probité, d’intégrité et d’impartialité.

Le Bureau de l’éthique est chargé de donner son avis et d’aider à élaborer un cadre et des directives spécifiques qui énoncent des normes de conduite acceptables.