Fonds d'investissements climatiques

La BAD est l’une des agences d’exécution des Fonds d’investissement climatique (FIC). Créés en 2008 et dotés d’une enveloppe de 8,3 milliards de dollars EU, les FIC sont, à ce jour, les plus importants instruments à procédure accélérée de financement de la lutte contre le changement climatique au monde. Ils ont vocation à offrir l’appui dont les pays ont d’urgence besoin pour hâter l’évènement d’un développement sobre en carbone et résilient au changement climatique.

Les FIC octroient aux pays en développement des dons, prêts concessionnels, instruments d’atténuation des risques et des fonds qui, à leur tour, attirent des financements complémentaires substantiels en provenance du secteur privé, des banques multilatérales de développement (BMD) et d’autres sources.

En offrant son appui à la mise en œuvre des FIC en Afrique outre les fonds propres qu’elle engage par elle-même, la BAD entend rassurer les investisseurs sur le continent et générer encore plus de financements en faveur des énergies propres et stimuler un développement résilient aux changements climatiques.

Quatre programmes sont mis en œuvre dans le cadre des Fonds d'investissement climatiques (FIC) :



Un tiers des 8,3 milliards de dollars EU dont sont dotés les FIC est affecté à l’Afrique. En date de janvier 2017, la BAD finançait avec leur appui 39 plans d’investissement dans 27 pays et dans la région Afrique du Nord (dans le cadre d’un plan ciblant l’ensemble régional plus large que constitue l’espace Maghreb et Moyen-Orient). Tous visent à transformer les économies en misant sur les énergies renouvelables, des transports durables, la résilience climatique et des solutions durables pour les forêts. À la même date, date, la Banque avait déjà approuvé 17 projets, pour un total de 2,1 milliards de dollars EU – abondés à hauteur de 1,4 milliard de dollars EU par la BAD et de 7 milliards de dollars EU par les FIC.