Vous êtes ici

Revue sur l’efficacité du développement - Édition 2013 - Sénégal

12-mar-2014

Le Sénégal est à la pointe des partenariats public-privé (PPP) dans les infrastructures pour favoriser une mutation structurelle. Recourant à ses ressources dédiées au développement pour mobiliser les investissements du secteur privé, le pays a lancé plusieurs projets d’infrastructures de grande ampleur, de nature à encourager les investissements productifs. Aussi le Sénégal a-t-il pu réaliser des investissements ambitieux dans les grandes infrastructures de transport et améliorer son intégration dans l’économie régionale. Ces investissements, qui offrent aux producteurs sénégalais l’accès à de plus vastes marchés, sont cruciaux pour opérer une transformation structurelle et, partant,&nbsp; pour accélérer également les progrès accomplis dans la lutte contre la pauvreté. Le Sénégal partage désormais son expertise des partenariats public-privé avec d’autres pays africains.<br /> Seule une longue tradition de démocratie pacifique, assortie d’élections réussies, a permis au Sénégal de concrétiser ces réformes ambitieuses. Une démocratie stable est le fondement du programme de développement national, car elle confère au gouvernement la légitimité nécessaire pour mettre en œuvre les réformes prévues. La Banque s’est engagée à soutenir le gouvernement en introduisant des innovations de taille pour s’assurer que toutes ses ressources – financières et opérationnelles –travaillent de concert pour maximiser leur impact sur le développement. Le Sénégal est à l’avant-garde, doté d’un portefeuille privé substantiel qui vient compléter les opérations du secteur public. Pour soutenir ce portefeuille, nous avons combiné notre expertise relative aux transactions de grande ampleur, avec des initiatives visant à améliorer les institutions nationales et régionales requises pour que les investissements soient rentables.

Sections Connexes