Fonds pour les changements climatiques en Afrique

« Le FCCA soutient de nombreux pays africains dans le renforcement de leurs capacités pour leur permettre d’accéder à des fonds climatiques internationaux »

Contexte

La contribution de l’Afrique aux émissions globales de gaz à effet de serre est minime. Pourtant, la combinaison de certains facteurs géographiques et économiques, ainsi que la dépendance à l’égard des ressources naturelles, font de l’Afrique le continent le plus vulnérable face aux effets néfastes des changements climatiques.

Cette vulnérabilité compromet le développement du continent et met en péril des millions d’Africains et leurs moyens de subsistance. Selon les estimations actuelles, les effets négatifs des changements climatiques réduisent d’ores et déjà le PIB de l’Afrique de 1,4 % environ, et les coûts induits par l’adaptation à ce désastre devraient atteindre 3 % du PIB par an en 2030. Les pays africains ont pris des engagements ambitieux en matière d'adaptation et d'atténuation au changement climatique dans leurs contributions déterminées au niveau national (CNDs), dont beaucoup nécessitent d'importants financements climatiques et un soutien technique pour être réalisés.

Pour soutenir les pays africains vers une croissance plus verte, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, en avril 2014, la création du Fonds pour les changements climatiques en Afrique (FCCA).

ACCF mission

Le FCCA a été créé avec une contribution initiale de 4.725 millions d’euros apportée par l’Allemagne, et par la suite par une contribution additionnelle de 4.7 millions d’euros du gouvernement italien et une contribution de 2 millions d’euros du gouvernement Flandres, Belgique, portant le total des contributions du FCCA depuis sa création à plus de 11,4 millions d'euros. 

La structure de gouvernance du FCCA est composée d’un comité technique composé de représentants de tous les départements pertinents de la Banque, et un comité de surveillance, composé de représentants des donateurs et de la Banque. Le FCCA est un fonds multi-donateurs coordonné par le secrétariat et hébergé à la Banque au département Croissance verte et changement climatique.

Les domaines d'intervention: 

  • la préparation des pays africains en vue de l’accès aux financements de lutte contre les changements climatiques ;
  • l’intégration du changement climatique et de la croissance verte dans les programmes et projets;
  • le renforcement des capacités et des institutions

Appel à projet du FCCA

Le FCCA ne finance des projets qu’au travers d’appels à propositions. Le premier appel à propositions, en 2014, visait à renforcer la capacité des pays africains à améliorer leur gouvernance institutionnelle pour renforcer leurs accès direct à la finance climatique. Il soutenait également le développement des politiques, programmes et projets de résilience climatique et permettre la transition vers une croissance verte et sobre en carbone, conformément aux décisions de la CCNUCC.

Le deuxième appel à propositions, 2017, a donné la priorité à l'accès direct au financement climatique et à soutenir des initiatives d'adaptation à petite échelle visant à renforcer la résilience des communautés vulnérables.

                                                                        Activités et bénéficiaires exigibles

Si vous voulez en savoir plus sur le FCCA, n’hésitez pas à consulter notre brochure.


You are currently offline. Some pages or content may fail to load.