La Banque africaine de développement en marche vers le Top 5 au Niger

15/03/2017
Share |

Dans la journée du 10 mars 2017, une cérémonie de signature d’accords de prêts et de don s’est tenue entre la Banque africaine de développement (BAD) et la République du Niger, à Abidjan, au siège de la Banque. La Banque était représentée par Janvier Litse, directeur général de la BAD pour la région Afrique de l’Ouest, la partie nigérienne par Moussa Aloua, ambassadeur de la République du Niger en Côte d’Ivoire.

Cette cérémonie, à laquelle ont participé plusieurs cadres de la Banque, portait sur des accords de prêts et de don relatifs au Projet d’électrification rurale, périurbaine et urbaine du Niger (PEPERN), pour un total de quelque 70 millions de dollars EU : un prêt de 20,3 millions de dollars EU via le Fonds africain de développement (FAD) ; un don du FAD de 39,6 millions de dollars EU ; et un prêt de plus de 10 millions de dollars du Fonds spécial du Nigeria (FSN) .

Janvier Litse a souligné que cette intervention de la Banque s’inscrit dans la droite ligne de l’objectif d’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025, tel que défini dans le New Deal pour l’énergie en Afrique. « Plus spécifiquement, pour nous à la Banque, ce projet est la traduction concrète de la marche entamée pour atteindre ensemble les objectifs visés au travers de trois de nos cinq grandes prioritésÉclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; industrialiser l’Afrique ; et améliorer la qualité de vie des populations de l’Afrique » a-t-il souligné dans son intervention.

Entre autres résultats escomptés de ce projet, figurent notamment :

  • le renforcement de la capacité de production du Niger de 20 MW, ce qui contribuera à accroître la résilience du Niger ;
  • l’accès de quelque 46 000 ménages, soit plus de 300 000 consommatrices et consommateurs dans l’ensemble des huit régions du pays ;
  • la préparation d’un futur projet d’électrification de 100 localités rurales, avec la conduite des études préalables ;
  • le renforcement des capacités des principaux acteurs du secteur de l’énergie au Niger, que sont le ministère en charge de l’Énergie, le Centre national d’énergie solaire (CNES), l’Agence nigérienne de promotion de l’électrification en milieu rural (ANPER), l’Autorité de régulation du secteur de l’énergie (ARSE) et la Société nigérienne d’électricité (NIGELEC).

Related Sections